1 ie Jaargang, N° 7. r» jLivi i;>'2(). 1" Année, N° 7. - S JUIN 1920. j.l - - Weekblad - - voor het Arrondissement Yper Journal hebdomadaire de 1'Arrondissement d'Ypres Orgaan der Vereeniging der Geteisterden, der Ypersche Clubs, enz. BeheerOpstel en Aankondigingen Yperstraat, 21, POPERINGHE Abonnement tot 31 December 1920 5.00 Voor 't buitenland 7.50 Organe de l'Association des Sinistrés, f des Clubs Yprois, etc. RédactionAdministration et Publicité Rue d'Ypres, 21,* RINGHE Abonnement jusqu'au 31 décembre 1920. S.ÓO Pour l'étranger 7.50 I'S II Voila bien Ie plan Plan... Plan... Rataplan. enfin ils sont approu- vés les plans de la ville mais ne croyez pas que les Yprois sont au bout de leurs misères, l'Administra- tion peut jouer plus d'un autre plan, aux andacieux ■qui osent se risquer a relever leurs ruines. La prévoyance gouvernementale avait déja, on pouvait l'espérer, mis suffisamment a l'épreuve la patience de nos concitoyens en les empêchant de reconstruire leurs maisonS faute de déterminer l'a- lignement qu'ils avaient a observer. Cependant d'aucuns ne se sont pas laissés décourager, et ces profanateurs de nos ruines bien entendu aux yeux de ceux qui n'ont rien perdu dans la ville et qui la visitent en touristes indifférents au sort des habi tants ont, dès que le véto fut levé, osé reprendre les travaux de reconstruction qu'ils avaient dü, a leur grand dam, laisser a l'abandon. Rien ne devait d'ailleurs les arrêter, car depuis .longtemps ils avaient fait approuver leurs projets ipar l'autorité communale. s MaisC'était encore au temps oü l'autorité com- inunale jouissait de la plénitude de ses pouvoirs, et oü elle présidait exclusivement a l'administration de la ville- Durant des années elle l'a fait a la satisfac tion de la majorlté de ses administrés qui lui ont renouvelé sa confiance il est vrai que la plupart de ses représentants n'étaient pas comme aujour- d'hui de simples fantömes et cette longue expé- rience de la gestion des intéréts de notre ville, qui donnait la garantie qu'elle l'aurait fait pour le mieux de tous et chacun, devait lui valoir l'honneur de présider a sa reconstruction. Mais craignant sans doute que cette tache aurait été trop lourde pour les seuls représentants de l'au torité communale restés a leur poste, la prévoyance d'un gouvernement, avare de ses deniers, leur a confisqué parties de leur pouvoir pour les passer, a la suite de l'adoption de la ville, a un Haut Com- tnissaire Royal étranger, qui s'est senti subitement attiré d'une fagon irrésistible et toute désintéressée, a venir veiller a la reconstruction de notre ville. Deux pouvoirs dans un désert, qui forcément ne pourront pas toujours s'entendre, si leurs préroga- iives ne sont pas qettement délimités, et aussi les Yprois pourront-ils, avant de recommencer a cons- truire, s'enquérir qui, du conseil communal aux droits mutilés ou du Haut Commissaire Royal, auto rité nouvelle, devra approuver les plans de leurs constructions si encore il ne faudra pas l'approba- 1 tion des deux un essai pourra vite convaincre nos concitoyens, mais alors ils pourront apprécier les avantages de cette dualité de pouvoirs, si les deux autorités n'arrivent pas a s'entendre, ce qui pourrait bien arriver. Et comme consolation il ne leur restera qu'a con vaincre le Gouvernement que trop de prévoyance nuit et l'amener a faire cesser une dualité de pou voirs qui est hautement préjudiciable a Ia recon struction de la ville, sans que nous préconisions la disparition de l'un plutöt que de l'autre. Plan... Plan... Rataplan... voila bien le Plan. Kostelijke Bureelen Waarom zegden wij hier vroeger dat in de Ministeriën te Brussel onze streek 'f land van be loften genoemd is? Ten eersten, omdat ieder week een minister daar gaat wandelen in prachtigen automobiel om ;j( het volk te paaien met beloften aan dewelke zij wel weten nooit gevolg te geven. Die lamme goezak- ken van 't Ypersche zijn altijd tevreden met het zicht alléén van 'nen ministerieelen auto. Tot nu toe, ten minsten... Ten tweeden, omdat hoe langer die streek in de ellende blijft, hoe langer de Brusseleers vette postjes zullen bekleeden. Zie hier inderdaad volgens de Gazette» de jaarwedden der ambtenaars uit het Office de la Région dévastée 1 Directeur generaal, 22.700 fr. 2 algemeene inspecteurs, 40.200 fr. 6 diiecteurs, 105.000 fr. 6 sektie oversten, 76.400 fr. 2 sektie onderoversten, 118.400 fr. 7 atfachés 56.950 fr. 8 schrijvers, 50.900 fr 9 expeditionnarissen, 39.450 fr. 3 ma- chienschrijvers, 14.200 fr. 3 knapen, 15.350 fr. 30 voorloopige agenten 686.950 fr. 6 Hoog Koninklijke kommissarissen, 159.600 fr. 10 bijge voegde kommissarissen, 162.000 fr. en nog 72 voorloopige agenten 717.600 fr. Te samen 1 765.000 franken Voegen wij erbij de bureelkosten, de huispach- ten, de reiskosten van die heeren. een vijftigtal automobieis en chauffeurs. Zeker en vast kost dat boeltje van het Office de la Région dévastée meer dan al hetgeen de geieisterden onzer verwoeste streek als schadevergoeding ontvangen hebben. Benoeming. Wij vernemen dat Mr Bonnevie als directeur generaal van den dienst der schadevergoedingen benoemd is. M' Bonnevie, ten minsten, kent geheel goed onze streek. Toen hij als hoofd-ingenienr der buurtspoor wegen al onze tramlijnen de eene na de andere bestu deerde en uitteekende, heeft hij jaren lang ons arron dissement moeten doorlopen en al de gemeenten leeren kennen. Zal door zijne tusschenkomst, de vraag der oor logsvergoedingen wat spoediger en wat verstandiger behandeld zijn Laat ons goede hoop hebben. L'État reconstructeur de fermes Quand l'Etat, se substituant a l'initiative privée, sort de sa compétence, il ne saurait faire que de coüteuses bêtises. Ainsi, M. Renkin veut reconstruire lui-même des fermes dans une partie de notre région, et certains propriétaires, allêchés par la perspective d'avoir rapidement de nouveaux bütiments, lui ont dans ce but cédé leurs droits aux indemnités de guerre Oh les naïfs qui croient aux promesses d'un mi- nistre beige L'administraation vient en effet de décider que cette année, au lieu de ne reconstruire que 200 fer mes, elle en fera 400... mais, par contre, elle ne bütira que 150 mètres carrés de surface par ferme Plus tard, dans quelques années, elle construira le reste... 150 m. c. sous toit 1 C'est juste assez pour la familie du fermier. En vivant en dépit des régies de la bienséance et de l'hygiène, elle pourra, peut être, économiser assez de place pour abriter, dans un coin, un cheval, une vache ou un porc. Ce sera l'installation méthodique a domicile du typhus et de tout un cortège de maladies contagieuses pour les hommes et pour le bétail. Et oü mettre le matériel de ferme et les réccltes? Bah! qu'importe. L'essen ^1, quand il s'agit de la Région dévastée, est de créer de nouveaux fonc- tionnaires, et de passer de gros et fructueux mar- chés aux entrepreneurs amis. Le plus joli, c'est que ceux-ci mêmes, réunis der- nièrement, ont vivement protesté. Ayant a pied d'oeuvre leurs équipes et leurs matériaux, ils achè- veraient, en effet, bien plus économiquement la construction de ces fermes en uneseule fois. Recom mencer plus tard, c'est augmenter les frais de 40 pour cent. Mais ceci est du bon sens, et l'Etat tient a prou- ver qu'il n'en a pas. Nous conseillons aux propriétaires - de ne pas se laisser séduire par l'Etat tant que ce procédé de fou n'aura pas fait place a une fagon de construire ra- tionnelle. Qu'on rebatisse en une seule fois Plutot 200 fermes complètes que 400 quarts de fermes. OFFIC1EELE BENOEMINGEN. Zijn leden van het Beheer der Burgerlijke gods huizen van Yper benoemd M1 Struye, voorzitter; Berghman Alexander, Van Aerde Léon, Jw. Boone Bertha en Léon Vander- ghote, leden. BURGERLIJKE GODSHUIZEN. Benevens de benoeming van Hospice-Heeren heeft het Stadsbestuur geraadzaam gevonden eene Damete noemen. De keus is allerbest, en ieder Yperling, arm of rijk, zal die benoeming toejuichen. 't Is Mejuffer Bertha Boone die, benevens het last welke dit ambt medebrengt, de eer heeft Hospice- Dame benoemd te worden. Hertelijk Proficiat Mejuffer. Uw verleden waar borgt voor de toekomst. Gij hebt reeds proeven gegeven van zelfsopoffering voor werkman en voor burger. Onze arme ouderlingen, onze moederlooze wees jes verwachten veel van U- De Familie BAUS, vroeger te Yper, Rijsselstraat, laat weten dat deze, aan wien zij iets schuldig is, hunne rekening mogen zenden op haar nieuw adres, 28, Sl Jacobsstraat, Brugge. GOUDEN BRUILOFT. Maandag laatst, 31" dezer, vierden in de grootste eenvoud, de echtgenooten Edmond Lesage-Derycke, voor den oorlog, in de Pinnestraat wonende, hunnen gouden bruiloft. Om 7 u., woonden de achtbare jubilarissen eene mis van dankzegging bij, waar ook een overgroot getal vrienden en kennissen aanwezig waren. Na de kerkelijke plechtigheid wierden zij naar het stadhuis geleid, waar zij door den heer Sobry, Sche pen,namens den gemeenteraad verwelkomd wierden en hun het gebruikelijk geschenk overhandigd werd. DE PROVINCIALE PRIJSKAMP Merrieveulens en Kweekmerriën van Inlandsch ras der 6e omschrijving zal gehouden worden te Poperinghe, op de Statieplaats, op Donderdag 24en Juni, om 11 1/2 ure 's morgens. YPERSCHE Men kan inschrijven in alle Belgische postkantoren Naamlooze artikels geweigerd LA REGION D'YPRES On peut s'abonner dans tous les bureaux de poste Beiges Les articles non signés sont re'usés VOOR

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1920 | | pagina 1