,e Jaargang, !N° 10. iC, JClM 1920. Re Année, N° 10. 26 JUIN I OIO. - - Weekblad - - voor het Arrondissement Yper Journal hebdomadaire de l'Arrondissement d'Ypres Orgaan der Vereeniging der Geteisterden, der Ypersche Clubs, enz. Beheer, Opsfel en Aankondigingen Yperstraat, 21, POPERINGHE Abonnement tot 31 December 1920 S.OO Voor 't buitenland 7.SO Organe de l'Association des Sinistrés, des Clubs Yprois, etc. Rédaction, Administration et Publicité Rue d'Ypres, 21, POPERINGHE Abonnement jusqu'au 31 décembre 1920. 5.00 Pour l'étranger 7.50 Unissons - nous O raze bevolking Notre population Het Land van Beloften La Garnison d'Ypres Gouvernement et Initiative Privée. Décidément, la presse, après avoir tardé a' se faire l'écho des doléances des sinistrés, prend le mors aux dents, et saisit toutes les occasions pour faire ressortir l'incapacité de l'Etat en matière de reconstruction des immeubles détruits par faits de guerre. Si l'Etat est a möme de reconstruireil n'en est pas de même de le faire économiquemcnt. Ge n'est du reste un secret pour personne l'Etat est aussi mauvais commergant qu'entrepre- neur coüteux. Dés que Monsieur le Ministre Renkin eüt fait connaitre ses intentions de rebatir lui-même, tous se récrièrent en disant que cel'a coüterait beau- coup plus cber que si l'initiative privée s'en occu- pait seule. Inutile d'insister pour faire comprendre que l'initiative privée seule peut reconstruire vite et économiquement, et que l'Etat devrait se borner a l'aider pécuniairement. Mais Monsieur Renkin préfère créer une armée d'employés grassernent payés, plutót que d'avan- HET YPERSCHE Men kan inschrijven in alle Belgische postkantoren Naamlooze artikels geweigerd LA REGION D'YPRES On peut s'abonner dans tous les bureaux de poste Beiges Les articles non signés sont refusés Dans tout Ie sud de notre arrondissement se forment des associations de sinistrés, dója une federation est con- stituée; on ne peut qu'applaudir a cette initiative et le seul voeu qu on puisse exprimer c'est que eet exemple salutaire soit suivi partout. II est nécessaire que les autorités ne se méprennent pas sur le but de ces organisations, edles ne consistent pas a tout critiquer, mais au contraire, a aider le Gouvernement dans la lourde tache de la reconstitution de notre région. En effet il ne suffit pas de trouver a redire sur tout ce qui se passe autour de nous, mais encore voir ce que l'on mettrait a la place. Notre but est de renseigner, proposer, éclairer les différents organismes du Gouver nement sur les besoins de nos populations ruinées. Nous ferons une tentative de conciliation entre les parties en cause, nous renseignerons les Ministres, les Députés, les Bourgmestres, les Hauts-fonctionnaires sur tout 'ce qui peut servir 1'intérêt général de nos régions. Partant de ce principe, nous espérons ne rencontrer aucune hostilité des autorités. Constitutées, au contraire nous escomptons tout leur appui car en maintes circon- stances, leur tache .sera allégée par nos avis. Si, contrairement a nos prévisions, nos intentions se- raient méconnues ou que nous continuerions a patauger dans le marasme des deux années d'armistice, nous serions dans 1 obligation, contre notre gré, a prendre l'offensive et a faire appel au monde civilisé pour défendre ces mil- üers de malheureux sans logis. Nous ne doutons nullement de la parole sacrée de no^ Ministres, mais les promesses et discours doivent avoir une solution et se métamorphoser en des faits et des actes. L Union fait la force, tous les Beiges sont ógaux devant la loi. Ils ont été unis contre notre brutal envahis- seur, ils doivent l'être pour rendre le foyer de leurs con- atoyensils ne supporteront pas plus longtemps que des etres humains, innocentes victimes de la guerre, logent dans des trous. Les sinistrés, les véritables, ne demandent pas l'au- ®one, ils demandent simplement leur situation d avant 8uerre, même, a ce compte, ils y perdront encore leurs plus belles plumes. Loches 1 Rendez nos foyers, machines, outillage, chep- tel meubles, etc. Gouvernement 11 Prouvez, au partage du gateau de Pa, que notre neutralité n'était pas un chiffon de papier. nvitez les membres de cette conférence, qui n'ont pas óu qui ne veulent pas voir, a visiter certaines parties ^ront °u jadis se trouvaient des tranchées, ils verront es taudis oü pêle-mêle, comme du temps d'Adam, niC en' des hommes, des femmes, des enfants, des ani- ^aux, et ces taudis, ouverts a tous les vents ont été rache- a gros prix a la récupération de nos Alliés 1 Peut-être meuie, au dessous de ces bicoques reposent de leur der- Dler sornmeil des pères, des fils, tombés au champ d hon- neilr, dont le noble sang filtré par la terre sert de boisson aUX SUrvivants, qui, malgré tout, ont voulu réintégrer le C01n' 9U' les a vu naitre. Si les Roches avaient été vainqueurs... Le tableau suivant de la population, rentrée dans nos diverses communes au 31 mai 1920, est copié d'après des documents administratifs officiels. II intéressera au plus haut point nos lecteurs. Les chiffres de la population actuelle sont suivis entre du chiffre de la population en 1914. Hieronder, volgens officieele bronnen opgemaakt, zul len onze lezers de bevolking van ons rechterlijk arron dissement Yper vinden, zooals zij was den 31 Mei laatst. De bevolking vóór den oorlog is tusschen aangeduid. Has Warneton Beo'laere Bixschote Bocsingbe, environ Brlelen, env. Comines Dlckelxisch Dranoutre Klverdlnghe Gheluvelt Gheluwe Hollebeko Houtbem Kemmel Langeniarck Locre Messines Neuve-Egllse Oostvleteren 492 829 149 600 500 364 812 684 1370 683 3418 152 640 714 892 490 206 206 1840 (704) (3287) (899) (2191) (793) (6714) (1373/ (lf22) (1673) ,(1700) (4971) (1007) (1558) (1604) (5415) (872) (1395) (1395) (1847) l'assohcndaele Ploegsteert Poelcapelle Poperinghe Iteninghelst St-.Tan Vlamerttnghe Yoorrupzeele ffarneton Worvicq Westoutre Woesten Wulverghem Wystchaete Ypres, env. Zantvoorde Zlllebeke Zonnebeke Zuydsrhote 401 1865 510 14117 2390 192 3578 306 705 8882 (1339 1387 236 633 4200 132 642 1013 175 (3985) (5161) (2282) (11231) (2403) (825) (3482) (1400) (4075) (10071) (1603) (1375) (564) (3507) (17550) (994) (2063) (4183) (535) II nous manque le recensement des communes de Moor slede, Oostnieuwkerke, Westroosebeke, Noordschote, Reninghe, Gits, Hooglede, Staden, Beveren et Ouckene. Nous les donnerons aussitót que nous pourrons. Inlichtingen over Moorslede, Oostnieuwkerke, West roosebeke, Noordschote, Reninghe. Gits, Hooglede, Staden, Beveren en Ouckene, ontbreken ons nog. Wij zullen ze in een volgend nummer mededeelen. De wreede oorlog heeft jaren lang miserie en ellende medegebracht. Duizende en duizende geteisterden hebben alles wat zij bezaten zien vernielen en zich verplicht bevonden den weg der ballingschap in te slaan. De wa penstilstand is gekomen en uit aller borsten steeg een zucht 111 een zucht van voldoening en van vrede. Het moorden en branden was geëindigd, de geteisterden zagen met blijde oog den dag naderen der terugkomst in hun vaderland, in hunne gemeente, in hunne stad. Zij hadden niets vergeten van die schoone aanspraken, gedaan vijf jaren lang, en zij steunden op de beloften met welke men hen aangemoedigd had. Hoe dikwijls had men niet gelezen in de dagbladen, hoe vaak had men niet hooren zéggen, dat men reeds lang bezig was met tenten te maken, in Amerika en in Holland; in Parijs gaf men zelfs in de Tuileries eene tentoonstelling van modeltentendit alles deed de vluchte lingen hoop koesteren, bij hun terugkeer, eene behoorlijke woonst te vinden. Eilaas, eene ware wildernis, puinen, modderstreek, dat was het schouwspel dat zij vonden, en rondom dat doode plein eene ongeloofelijke en onbe schrijfelijke onverschilligheid. De beloften van vroeger waren met verwezentlijkt... maar een regen van nieuwe beloften viel op ons neder. Ministers van Geldwezen, van binnenlandsche en eco nomische zaken gaven wederom moed met een aantal rede voeringen en vlugschriften. an barakken was er niets of bijna niets; maar de Albertfonds beloofde tenten aan alleman en duizende Yperlingen en bewoners van 't front deden hunne aan vraag. Wat hebben die menschen toch geschreven en gewreven, geduld gehad maanden lang, en nu komen zij het nieuws te ontvangen dat zij op niets mogen rekenen binnen kort zijn wij reeds twee jaren van den wapen stilstand verwijderd en het tiende van de bevolking is nog niet terug bij gebrek aan woonsten, en het grootste ge deelte van deze die terug zijn, hebben nog zelf hunne barak moeten opslaan. Wanneer zullen wij aan 't hoofd van 't land mannen zien die werken zullen met gezond verstand Gisteren was 't het Albertfonds. Heden is het de Staat, hoelang zal deze het houden en dan Oh. dan, weder om een ander met nieuwe redevoeringen en nieuwe beloften. Geteisterden van West-Vlaanderen, hoe lang zult gij nog u laten in slaap wiegen Recht U, steekt de koppen bijeen en eischt uwe rechten, herinnert U wat er van uw middeleeuwsche voorouders werd gezongen en gedicht Zij wilden wat was recht en wonnen wat zij wilden II se confirme qu'Ypres possèdera une importante garnison. La caserne d'infanterie sera au plus tót remise en état, de faqon a recevoir dés le commencement de 1921 le 24e régiment d infanterie. II est probable en outre qu'Ypres recevra aussi un régiment d'artillerie.

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1920 | | pagina 1