e Jaargang, N° 15. 31 JIJLl 1920 I™ Année, N° 13. 31 JUILLET 1920 - - Weekblad - - voor het Arrondissement Yper - Journal hebdomadaire de 1'Arrondissement d'Ypres Alwie huis, meubelen, alaam of vee ver oren heeft en spoedige schadevergoeding wil, Lome ZONDAG ln OOGST naar Yper 3M TE BETOOGEN Vous tous, sinistrés de la Flandre, venez MANIFESTER A YPRES, LE DI- MANGHE l*r AOUT Orgaan der Vereeniging der Geteisterden, der Ypersche Clubs, enz. \eheer, Opstel en Aankqpdigingen Ype^st^at, 21, POPERINGHE Abonnement tot 31 December 1920 S.OO Voor 't buitenland 7.50 Organe de l'Association des Sinistrés, des Clubs "Yprois, etc. Rédaction, Administration et Publicité Rue d'Ypres, 21, POPERINGHE Abonnement jusqu'au 31 décembre 1920. S.OO Pour l'étranger 7.50 Manifestation du 1 Aoüt a Ypres Le dimanclie 1" aoüt prochain, jour de Tuindag, lura lieu a Ypres, une grande manifestation a aquelle nous prions de prendre part tous les inistrés et clubs de sinistrés de l'arrondissement. A 11 h. 30. a l'Hötel Victoria, se tiendra une •éunion préparatoire des délégués des clubs prois et des divers clubs qui existent dans la 'égion dévastée. A 1 h. 30, a l'Hótel Victoria (porte de Menin), raad meeting public, oü les députés et séna- eurs d'Ypres, Furnes, Dixmude-Ostende et Rou- ers, sont invités a prendre la parole, et que pré- idera M. Golaert, bon rgrnestre d'Ypres. A 3 h. 30, a Tissue du meeting, les sinistrés se endront en cortège a la Grand'Place, oü une der- ière allocution sera prononcée devant les ruines u beffroi. La Fédération des clubs des sinistrés compte ur la présence du plus grand nombre possible es habitants de la zone dévastée. 11 est grand ïmps qu'une manifestation solennelle et publi- ue fasse entendre au gouvernement qu'il lui lut tenir compte enfin de nos droits jusqu'ici icrifiés, et qu'il lui faut changer de système. La Fédération des clubs des sinistrés d'Ypres et de Tarrondissement. 'etooging op 1 Oogst te Yper La remise en culture des terres. On suit que M. Ruzette, ministre de TAgricul- lure, et M. Renkin, ministre de l'Intérieur, ont, chacun d'eux, mis en pratique un système diffé rent de remise en culture de nos ferm es dévastées. C'est le système Renkin qui a produit les meil- leurs effets et qui manifestement a conquis les préférences du monde agricole par ses deux avan- tages Tabsence de d'oririalités inutiles et la» promptitude des paiements. Le propriétaire qui désire niyeler ses terres «'adresse a 1'autorité communale. Gelle-ci fait faire par Irois experts officiels l'estimation du coüt du nivellement. Ce point fixé, le propriétaire se met a Tceuvre soit par une équipe que lui procure la commune, soit le plus souvent par une équipe que recrute son fermïer si celui-ci n'est pas capable de tont faire par ses propres moyens. Les experts ont estimé le coüt dü travail a tant par hectare, et au fur et a mesure de l'avaneément des travaux, le proprié taire óu le fermier va, sans avoir besoin de remplir mille et une formalités, recevoir des mains du receveur communal la somme qui lui revient au prorata des hectares remis en culture. Le système est simple et pratique. Malheureusement, il n'est encore en vigueur que dans quelques localités, et mème la son applica tion ne date que du mois d'avril dernier. Les ré- sultats sont splendides. Voici quelques cbiffres qui concernent les cinq communes qui, a notre connaissance, sont les seules qui bénéficient jusqu'ici du système Ren kin. Ces résultats sont ceux acquis au 10 juillet der nier, el nous en devons la communication a l'obli- geance de M. le représentant Vandromme dont les insistances ont fait adopter ce système Westoutre. On y a nivelé 116 heet. 10 ares, et le prix de revient s'éjève a 1,006 francs I'hec- tare. Lorre. 133 hectares y ont été nivelés, a des prix variant de 1,000 a 1,500 francs par hectare. Ajoutons que dans cette commune 70 hectares ont été nivelés excliisivement par Tinitiative pri- vée, sans subsides du gouvernement. Danoutre. On y a nivelé 125 hectares de ter res arables a 1,356 francs l'heetare, et 115 hec tares de patures a 1,180 francs Thectare. Ici!, aussi Tinitiative privée par ses seules ressources a remis en outre en culture 221 hectares 79 ares. Poelcapelle. C'est la commune oü les bou- leversements de terrain sont les plus épouvan- tables. On y avait défriché déja 150 hectares de terres chaotiques, a des prix divers, mais qui n'ont jamais atteint 3,000 francs Thectare. Ploegsteert. Ici aussi le système Renkin a produit des résultats merveilleux. Yoici ce qu'en disait le bourgmestre dans un rapport a M. Van dromme Nous pouvous vous assurer que, pour l'hiver prochain, toutes nos terres seront nivelées a quel ques exceptions prés, ce qui prouve que les pro- priétaires et cultivateurs intéressés sont satis- faits. Le système est simple et expéditif ce sont la des qualités précieuses et rares a l'heure ac- tuelle. Go l'rais de bureaux, formalités administra- tives. et fonctionnaires officiels, le coüt de ce système s'élève seulement a... 13 francs par hec tare! En' présence de pareilles constatations, il n'est pas étonnant que toutes les communes deman- dent de se voir concéder aussi le bénéfice de ce système. Qu'ou le leur accorde sans plus tar- der. Rendons justice a M. Renkin, la oü olie lui est due. Si dans la reconstruction des habitations, des villes et des villages détruits, les idéés de M. Ren kin ont abouti a un gaspillage effréné d'argent et a un résultat absolument nul au point que c'en est revoltant, dans la remise en état des terres, M. Renkin a été bien inspiré. Ici l'Etat est resté dans son role donner l'argent pour que le particulier fasse le reste. Les habitants de la region dévastée ne deman- dent que cela leur argent afin de pouvoir tra- vailler. A quand la mise en vigueur du mème système pratique pour la reconstruction des batiments de ferme? Le Député Glorie ai Poperinghe. Au cours de la dernière reunion du Club yprois, le député Glorie est venu traiter du nouveau pro- jet de loi concernant lés sinistrés. L'orateur nous entretient successivement de ia restauration agri- cole, du secours évacué, des coefficients, du projet de loi qui vient, d'etre déposé, de la létliargie des tribun aux des dommages, de l'arrêt de la recons truction par l'Etat. La conclusion qui se dégage de eet exposé, c'est que l'indifférence, a 1'égard des regions dévastées, grandit; c'est que Tceuvre de la restauration n'avance guère; c'est que par des mesures nouvelles, Ton est sur le point de porter une atteinte grave a des droits solennelle- ment reconnus. B risercette indifference, faire a van eer Tceuvre de la restauration, organiser la résistance légale HET LA REGION VPERSCHE Men kan inschrijven in alle Belgische postkantoren Naamloozè artikels geweigerd D'VPRES On peut s'abonner dans tous les bureaux de poste Beiges Les articles non signés sont refuses Zondag 1 Oogst aanstaande, eerste dag van Tuin- zal er te Yper eene groote betooging plaats grijpen aaraan alle geteisterden en clubs van geteisterden ver- cht Worden deel te nemen. Een voorbereidende vereeniging der afgevaardigden r Ypersche clubs en clubs van geteisterden zal ten 1/2 uren gehouden worden in Victoria Hotel. Ten 1 ]/2 ure in de zaal van het Hotel Victoria, are meeting, waarin de HH. Volksvertegenwoor- 8ers en Senatoren der arrondissementen Yper, Veurne, 1 smuide-Oostende zullen verzocht worden het woord v°eren, onder voorzitterschap van den heer Colaert, ugemeester van Yper. J^a de meeting zullen de geteisterden zich rond de ure stoetsgewijze naar de Groote Markt begeven aar Voor de puinen van den Halletoren een laatste toe- raak tot het volk zal gericht worden. Federatie der clubs der geteisterden maant alle v°ners der geteisterde streek aan zich in grooten getalle ar Yper te begeven Zondag 1 Oogst a. s. Het wordt tijd dat 's landbestuur beseffe dat er rekening dient 0 en te worden van onze tot nog opgeofferde rechten ^at er een einde kome aan de nog in voege zijnde erechtsche werkmethoden.

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1920 | | pagina 1