Verkoop sBou wstoffen BROES Ernest CREDIT FONCIER DE BELGIQÜE BIJVOEGSEL SUPPLÉMENT c OM BR SAEY DROOG HOUT VERGADERING REUNION Lijst der gesneuvelde Ypersche soldaten HYPOTHEEK LEENINGEN Oproep tot de Geteisterden van Diekebnsch Te Jaargang, Nr 27. - 23 OCTOBER 1920 1re Année, N° 27. 23 OCTOBRE 1920 Wilt gij uwe gebouwen GOEDKOOP herstel len, KOOPT uwe bouwstoffen RECHTSTREEKS in het midden van voortbrengst. Op uwe eerste vraag stuur ik dadelijk MIJNE BESTE PRIJZEN voor Artificieel Ciment - Doornijksche Port land ciment van lste klas - Zakje- en Brokkenkalk - Fijne Plaaster - Pannen - Schaliën - Plafondlatten - Scheerhaar - Cimenten- en Ceramieke vloeren - Plateel enz. enz. 21, flvenue des Frères Haghe, 21, DOQRNijK Dadelijke Uitvoering. -- Huis van Vertrouwen. MEN VBAAGT VOORTVERKOOPERS BELGISCH GRQNPKREDIET - om het bouwen en aankoopen van huizen X te VERGEMAKKELIJKEN UITGAVE van GBLiGATIËN aan 4 1/2 o/o Algemeen Agent, WISSELAAR 5, S1 Jorisstraat, KORTR1JK. Groote Hoeveelheid popelieren, iepen, eils:en en beuken van 1 tot 15 centimeters cHWte Oproep aan de Yperlingen Den Zondag 24 Gclobea' naast, om 2 uren, iri Hotel Victoria, Meenenschepoort, zal er een gehouden worden waartoe al de Yperlingen, en bijzonderlijk de inwoners der parochie van Sint Pieters en de eigenaars van gronden aldaar, uitge- noodigd zijn. Zekere artisten, die geen rekening houden van den geest der Yperlingen, willen geheel dat gedeelte der stad onteigenen en de inwoners ervan verjagen, om aldaar een soort van vreemd monster op te richten die zal maken dat niemand meer zijn oud Yperzal verkennen. Dat mag, dat zal niet zijn. Komt allen naar de meeting. De gemeenteover heden zijn met ons. De Ypersche Club der Geteisterden. Appel aux Yprois Le^ Dimafiche, 24 Ociobre prochain, a 2 heures, a FHotel Victoria, Porte de Menin, se tiendra une oü tous ies Yprois, et spécialement les habitants de la paroisse de S* Pierre et ceux qui y sont pro- priétaire de terrains, sont invités a assister. II s'agit de protester contre ie chambardement projeté du quartier de Sl Pierre et d'empêcher qu'on en chasse les habitants pour réaliser ie rêve d'artis- tes qui se soucient peu des sentiments des Yprois. II nefaut pas que ga se réalise. Les autorités communales sont avec nous. Tous au meeting. Le Club des Sinistrés Yprois. M. Glorie souhaite que la Fédération ait des représentants au sein du Conseil supérieur des dommages. M. Geuten dit que la Fédération des Coopéra- tives accomplit du bon travail. L'orateur propose que la Fédération des sinistrés envoie une déléga- tion aux coopératives pour se rendre compte que les attaques qui ont paru dans la presse sont injus- tifiées. M. Beaupain, président, pour'prévenir tout mal- entendu, rend hommage a la presse et remercie ses représentants de l'intérêt qu'ils portent a la cause des sinistrés. La parole est ensuite donnée a M. l'avocat Barré (Dinant), rapporteur, qui donne connaissance des principaux points du rapport qu'il présentera au Congrès. II y a, dit-il, de bonnes coopératives, comme il y a de bons tribunaux. Ce sont les lois qui sont mauvaises. Le gouvernement s'est conten té jusqu'a ce jour d'entériner les lois élaborées d'après les suggestions de I'entourage des ministè res, sans souci de l'avis des sinistrés eux-mêmes. Les tribunaux de dommages de guerre, bien loin d'être supprimés, devraient être améliorés et appuyés, car ils sont le seul organisme capable d'appliquer la loi et en somme la seule sauvegarde du sinistré. M. Barré analyse ensuite le récent arrêté de M. Jaspar. Cetarrêté est en contradiction avec la loi qui existe et avec celle que prépare le même M. Jaspar. C'est a tort qu'il paraït avantager les petits sinistrés. 11 ne fera qu'augmenter la pape- rasserie dont on a déja tant a se plaindre. Faut-il indemniser lesinistré enrichi, se demande encore le rapporteur. Ici deux opinions se font jour. Certains pensent, en effet, qu'en ne payant pas l'enrichi, on porte atteinte au principe de l'indem- nisation. M. Beaupain demande qu'on recherche surtoüt a atteindre d'abord les buts essentiels. M. Glorie dit que le grand point est de savoir si on approuve ou si on n'approuve pas la politique du gouvernement. Celui-ci, parson arrêté, entame le droit qui avait été reconnu aux sinistrés. Allewereld Gaston Baert Bailleul Camille Ballovier Oscar Bartier Gaston Bartier Gustave Bayen Emile, kapitein Beckaert' Camille Bouchart Jules Breyne Gaston Callewaert Thilo, adj. Cailliau Maurice Cantaert Carlo Claerebout Alphonse Coffin Jéróme Deback Clovis Decaestecker Sylvère Decaestecker Declercq Eliodore Dedeistere Albert Dehouck Oscar Delaere Arthur Deleu Auguste Deihem Camille Demarey Henri Deruttere Camille Dezwarte Prosper D'Haene Oscar Didier Albert Donche Camille Dobbelaere Henri Dubois Oscar Duhameeuw Lucien Dumoulin Arthur Duprez Robert Durnez Léon Flamand Edgard Ganne Gustave Ganne Henri Ges quire Hallaert Louis Hallaert Joseph Jacques Gérard Kesteloot Omer Knockaert Abel Knockaert Jéróme Kools Armand Lapauw Maurice Masschelein Charles Miggom Oscar Morii^iez Emile Notebaert Georges Ossieur Albert Ossieur Frans Pascal Léon, kap. Plancke Arthur Poot Maurice Saesen Henri Sambaere Julien Slosse Jéróme Speybrouck Alfred, luit. Staelens Oscar Stragier Jules Struye Jéróme Vanbelle Cyrille Vandenberghe Achille Vandenberghe Joseph Vandecaveye Aimé Vanderghote Albert Vangaver Daniel Vanhove Valère Vanwichelen Joseph Verbeke Julien Vereecke Jules - Verhaeghe Léon Versavel Henri Versavel Remi Voet Auguste WoIIaert Abel Woussen Jean HET YPERSCHE LA RÉGION D'YPRES TELEF. 632 Zondag 24 Oktober 1920, om 3 a\ te DickebuscYi eene ure, II taut que de la facon la plus nette les sinistrés DeYoersiche Oud-Fitrii.

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1920 | | pagina 3