N° 13 JANUARI l'.I'il l<" Année, N" l.'i JANVIER l!Kil A quand le paiement RAPIDE des titres et des avances par les Goopératives - - Weekblad - - voor het Arrondissement Yper Journal hebdomadaire de l'Arrondissement d'Ypres qtgaan der Vereeniging der Geteisterden, der Ypersche Clubs, enz. Opstel en Aankondigingen Yperstraat, 21, P0PER1NGHE Abonnement 8 fr. per jaar Buitenland 1 1 fr. (nieuw port inbegr.) Organe de l'Association des Sinistrés, des Clubs Yprois, etc. Rédaction, Administration et Publicité Rue d'Ypres, 21, POPERINGHE Abonnement 8 fr. par an Etranger 11 fr. (nouveau port compris) pommages de Guerre Oorlogsschade Benoeming Op 't Front 1 La Reconstitution des Regions dévastées Le Fonds du rol Albert HET LA REGION VpERSCHE D'YPRES Men kan inschrijven in alle Belgische postkantoren Naamlooze artikels geweigerd On peut s'abonner dans tous les bureaux de poste Beiges Les articles non signés sont refusés COMMISSARIAT D'ETAT I e t porté a la connaissance des sinistrés de 1 arron- t d'Ypres, résidant actuellement dans la Flandre tale qu'une chambre fonctionne a Cand pour l'apu- A? leurs reclamations de dommages de guerre et .®ent ue peuvent s adresser pour tout renseignement au L-om- ede l'Etat délégué a cet effet Monsieur Alphonse „t dont les bureaux installés nü 126, rue de la Tde a Gand, sont accessibles au public toute la natinee. II [[estporté a la connaissance des sinistrés de l'arrondis- ent d'Ypres, résidant actuellement dans la region de -uses et Ostende, qu'une chambre fonctionne a Bruges por 1 apurement de leurs reclamations de dommages de suere et qu'ils peuvent s'adresser pour tout renseignement a, Conmissaire de l'Etat délégué a cet effet Monsieur Vander Meersch, dont les bureaux installés au a Bruges, sont accessibles au public toute la Dijver uaiinée. Le Commissaire Principal, (S.) Esquelin. STAATSCOMMISSARISSEN. I Er wordt ter kennis gebracht der geteisterden van het arrondissement Yper, die tegenwoordig in Oost-Vlaan- ren verblijven, dat te Cent eene Kamer der Rechtbank i Oorlogsschade wordt ingericht tot vereffening hunner logsschade. Te dien einde kunnen zij alle inlichtingen «komen bij de daartoe afgevaardigde Staatskommissaris lijnheer Alphonse Bayart, wiens bureelen ingericht zijn 26, rue de la Concorde, Gent, en aan het publiek toe gankelijk zijn 's voormiddags. II Er wordt ter kennis gebracht der geteisterden van het trondissement Yper, die tegenwoordig in de omstreken ai Brugge en Oostende verblijven, dat te Brugge eene wmer der Rechtbank van Oorlogsschade wordt ingericht W vereffening hunner oorlogsschade. Te dien einde kun- zij alle inlichtingen beokmen bij de daartoe afgevaar- Staatskommissaris Mijnheer André Vander ieersch, wiens bureelen ingericht zijn aan den Dijver, lrugge, en aan het publiek toegankelijk zijn 's voormid- 2ags. De Hoofdkommissaris, (Get.) Esquelin. Bij Koninklijk Besluit van 30 December 1920 wordt e heer Bayart Karei, brouwer te Gent, voor een termijn 1 eerl ^aar> te beginnen van I Januari 1921tot Staats- ^issaris bij de bijzondere kamer van Yper, zetelend te BraSge, benoemd. Stemme Ja, die duivitmen...» 't Was op 't einde van Achtliene Toen ik ging naar 't Belgisch Front t Was eer treurig om te ziene En het rook er ongezond Geene menschen, geene huizen 't Was er woest, en dor, en vuil, Miljoenen ratten en muizen Zag ik daar en soms nen... uil Noch hond, noch katten Zag ik maar ratten Met grijzen pels en langen steert, Die spitse muilen Tusschen die kuilen Hielden er huis, vrij en ongedeerd 2 Nu zijn al die Kort-steert-muizen Meestal naar het pierenland, Of ze gingen aan 't verhuizen Naar hun Broers in 't Zwijnhondland 'k Hoor nog soms van ratten spreken Bij den een of ander vriend, Maar de muizen zijn geweken Niemand meer die er nog vind Daar wonen menschen Die allen wenschen Te zijn vergoed rvat hun komt toe Ze moeten rvroeten. Onschuldig boeten. En rvorden al die Belovers moê 3 Wat heeft men reeds sedert jaren Voor het Front*» al niet beloofd En 1vaar is het geld gevaren Niemand die nog iets gelooft Geen beloften meer Maar Daden 11 Ons geduld is uitgeput Veel te lang zijn wij verraden Door uitgaven zonder nut Niet meer te dralen Wil ons betalen UI Ziedaar den eisch van 't Moedig Ras Dat uit moest wijken Maar voort gaf blijken Dat 't aan Zijn Vlaandren getrouwig was I 4 Waar heeft men het uitgevonden Komt en zie Hoe 't Volk hier woont Gehuisvest slechter dan honden Met misprijzen zelfs beloond Gij, wien d'oorlog kn'am verrijken Hebt gij er reeds aan gedacht Hoe gij door uw' liefdeblijken En uw' hulp het lot verzacht Van die onschuldig En zoo geduldig Reeds zooveel teleurstelling vond Tusschen die spaandren Van 't lieve Vlaandren Daar op bet Lijdende Belgisch Front PlETER GhESQUIERE, Vluchteling van Gheluvelt, te West-Cappel (Bij Bergen) Noord-Frankrijlk. Sous ce titre, le Peuple de Bruxelles a publié quel- ques considérations, marquées au coin du bon sens, sur les effets néfastes de la centralisation a Bruxelles des Bureaux de 1 office des Régions dévastées. Nous repro- duisons ici une partie de cet article. Au cours de cette année, la centralisation adminis trative a eu des conséquences néfastes, principalement au point de vue de la reconstitution des pays dévastés. Congoit-on, en effet, l'étude et h approbation du plan nouveau d une ville détruite a un comité d'architectes, siégeant a Bruxelles, imagineant je ne sais quelles dispo sitions fantaisistes, issues du cerveau de quelque esthete en chambre Ce fut le cas du plan de la ville d'Ypres, que ces messieurs de la capitale avaient rêvé de transfor mer de manière a ménager des zones de silence, des places publiques nouvelles, voire un ruiseau a ciel ouvert qu'au- trefois l'édilité avait, telle la Senne a Bruxelles, fait voü- ter pour des raisons d'hygiène publique Congoit-on des cités ouvrières, congus druis je ne sais quel style exotique, dont les plans ont été élaborés toujours a Bruxelles au cabinet de quelque architecte innovateur et réalisés de toute pièce en plein milieu d'une ville flamande, a deux pas des monuments gothiques en voie de reconstruction Et, tout récemment, n avons-nous pas vu éclore toujours dans les bureaux de Bruxelles un projet d'ad- duction, dans les arrondissements de Courtrai, Roulers, Ypres et Fumes, d'une eau de carrière - superficielle done a amener de Tournai, après une stérilisation et même une filtration éventuelle Comme si dans les ré gions a desservir il n était pas possible de recueillir la quan- tité d eau et d'obtenir la qualité par les mêmes procédés d'épuration... Parlerons-nous de la centralisation des matériaux de construction, chère a M. Renkin, de coüteuse mé- moire Nous serions tentés de supplier MM. les ministres de nous délivrer des projets de leurs bureaux et de renoncer radicalement a cette centralisation néfaste. II y a longtemps que nous, les sinistrés, nous en avons fait l'expérience. Nos pires ennemis, ce sont ces bureau- crates qui ont pour spécialité la reconstitution du pays dévasté. Et c'est logiqüe Car, s'il n'y avait plus de sinistrés, il n'y aurait plus de fromage plantureux a rogner. II faut done pour eux que notre pays se relève le moins vite possible. Et de fait, grace a eux, il n'y a pas eu moyen de faire moins de progrès que nous n'avons fait en ces 2 années. C'est pourquoi nous demandons que les sinistrés soient admis a faire officiellement partie des rouages administratifs centraux de Bruxelles. En bonne logique du reste, ils devraient seuls en faire partie. Nous n'osons pas demander tout notre droit, et la est peut-être le secret de notre faiblesse. D une note du conseil d'administration de ce Fonds La presse a annoncé tout récemment que le conseil d administration du Fonds du Roi Albert avait décidé 1de construire encore huit a neuf mille maisons provi- soires; 2) de sollicker de nouveaux credits pour effectuer ce travail. Ces dépenses seraient couvertes par une partie de l'em-

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1921 | | pagina 1