HET VPERSCHE LA REGION D'YPRES ingang, IN» 3 7 MEI 1921 '2lue Année, IN" 3 MAI 19*21 - - Weekblad - - voor het Arrondissement Yper Journal hebdomadaire de 1'Arrondissement d'Ypres Une importante assemblee A Dinant comme a Ypres s'est affirmée la soiidaritê des sinistrés Orgaan der Vereeniging der Geteisterden, der Ypersche Clubs, enz. leheer o Opstel en Aankondigingen Yperstraat, 21, POPERINGHE Abonnement 8 fr. per jaar Buitenland 1 1 fr. (nieuw.port inbegr.) Men kan inschrijven in alle Belgische postkantoren Naamlooze artikels geweigerd Organe de l'Association des Sinistrés, des Clubs Yprois, etc. Redaction, Administration et Publicité Rue d'Ypres, 21, POPERINGHE Abonnement 8 fr. par an Etranger 11 fr. (nouveau port compris) On peut s'abonner dans tous les bureaux de poste Beiges Les articles non signés sont refusés federatie der geteisterden van de verwoeste streek pe aanstaande maandelijksche vergadering der afge- ardigden van Bonden zal plaats hebben te Yper, in tie der zalen van den Rechtbank van Oorlogschade, fbetvolkkazerne)den Zondag 8 Mei a. s„ om 2 uren Sr stipt. Dagorde I) Mededeelingen. P) Benoeming van den sekretaris. I) Congres der coöperatieven op 1 Mei, te Dinant slag) 4) Congres der Nationale Federatie van Geteisterden, Brussel, op Zondag en Maandag van Sinxen, '6) Het nieuw wetsvoorstel tegen de geteisterden. Wenschen der Bonden. |Pe gemeenten, waar dergelijke maatschappij nog niet [staat, mogen zich doen vertegenwoordigen liefst door lid van den gemeenteraad. Federation des sinistrés de la region dévastée La prochaine reunion mensuelle des délégués des Clubs aura lieu a Ypres, dans une des salles du Tribunal des dommages de guerre (Caserne d'Thfanterie)le Diman che 8 Mai, a 2' h. trés précises. Ordre DU JOUR 1Communications. 2) Designation du secrétaire. 3) Congres des cooperatives du 1 Mai, a Dinant (Rapport) 4) Congres de la Federation Nationale des Sinistrés, a Bruxelles, le Dimanche et le Lundi de Pentecote. Examen des questions a yAdiscuter. 5) Le nouveau projet de loi contre les sinistrés devant la Chambre. 6) Vceux des Clubs. Les comntGnes ou n'existe pas encore de club de Sinis trés peuvent s'y faire représenter de préférence par un déiégué de 1'administration communale. /oeuvre des Cooperatives -- Les reclamations des sinistrés ün appel au Parlement -- Déclaratïon de M. Van de Vyvere l'assemblée générale de la Fédération des Coo- jratives pour Dommages de Guerre qui s'est te- Be dimanche après-midi au Palais de Justice de giant a eu une importance considérable. felle était présidée par M. Micbel Levie, ministre ptat, Président de la Fédération des Coopérati- ayant a ses cötés MM. Van de, Vyvere, minis- des Affaires Economiques; Glorie, député; ïstemont, directeur de la Fédération des Coopé- tves; Arthur Butaye, Président d'Honneur de JPédération Nationale des Sinistrés; P. Beau- »n, Président de la F. N. S.; Dr Delie, Président Tla Délégation Permanente auprès de la Fédé- 'tion des Coopératives. wans la salie se trouvaient la plupart des com- paires d'Etat et des Administrateurs de Coo- gratives des deux provinces. De nombreux délé- P ^'Associations de Sinistrés étaient présents, Parament M. Vta Alleynes, de la Fédération des Bistrés d'Ypres. Discours de M. Cousot P' COUSOT, député et président de la Coopé- |tive de Dinant, prend le premier la parole. II Puhaite la bienvenue aux délégués et aux auto- |p, en excusant l'absence de M. le bourgmestre P°sia, empêché. porateur évoque avec émotion'les souffrances s misères de Dinant, ses 1,000 maisons détrui- i> ses 750 fusillés, ses 450 déportés. Quand vous aurez reconstruct les maisons, nsez-vous que vous aurez tout réparé. Six ans KT c°mmerciale vóus répondront négative- aon ri TOUS demandons <ie hAter la restaura- L nos. communes, de nos finances. L'ora- remercie ensuite M. le ministre d'Etat Levie, nt de la Coopérative des dommages de guerre. Gette coopérative a donné dans tout le pays environ 400 millions aux sinistrés. Dinant en a retju 13 millions. En terminant, M. Cousot dit Avant cinq ans, nous voulons que Dinant soit reconstruit; nous vous convions, MM. les mi- nistres, a la résurrection de Dinant avant les cinq années écoulées. Discours de M. Levie. M. le ministre d'Etat LEVIE rappelle que le véritable promoteur de la Fédération des Coopé ratives fut M. le notaire Richir, aidé dans la suite par des hommes d'un grand dévouement, d'une haute compétenoe et d'un désintéressement afoso- lu, comme MM. Ujeux et Mertens. II évoqué le souvenir de la réunion d'Ypres et constate le succès de l'Emprunt. 800 millions ont pu être versés dans leg caisses de la Fédération des Coopératives. M. Levie insiste sur la formation des conseils d'administration de cellas-ci. Aucune question de parti ne doit prévaloir dans ces conseils. Contrai re inent a ce qu'il a été dit les élections: communa- les ne peuvent influencer la formation de eet or ganisme du moment que l'intérêt général' n'est pas en jeu on ne peut modifier les coniïDs d'ad ministration. II doit être entendu que nos coopé ratives ne sont pas des affaires, mais des ceuvres destinées a restaurer le pays. M. Levie insiste sur la nécessité de remédier aux lenteurs et de liquider les indemnités dès que les jugements sont rendus. Jusqu'ici les coopératives ont fait des avances et escompté des titres de paiement. Elles vont recevoir une troisième mission celle de faire des transactions en-dessous de 10,000 francs avec le simple visa du Commissaire d'Etat. Une chambre des transactions siégera a Bruxelles au local de la Fédération des Coopératives. Grace a la Délégation permanente instituée au près d'elle,. celle-ci pourra exercer un contróle étroit sur toutes les opérations des Coopératives qui ont besoin plus que jamais de mériter la confiance de tóus les sinistrés. (Applaudissèments.) Discours de M. Kestemcnt M. KESTEMÖNT, Directeur de la Fédération des Cooperatives donne ces résultats éloquents ,ie l,ac- tivité des Coopératives pendant ces dérniers mois; Depuis l'Assembléé d'Ypres (30 janvier), il a été versé en février fr. 31,387,000 en mars fr. 44,239.800 en avril fr. 69,290,000 Retards a liquider. Au 30 avril, il rèste a liquider 2,101 envois de fonds sur le produit de l'Emprunt ét 934 par le Département des Affaires économiques. Depuis que nous avon s pu rep ren d -e Ie cours normal des liquidations, notis avons opéré le 23 avril 228 liquidations; le 24 avril 212 liquidations; le 26 avril 399 liquidations; le '27 avril 373 liquidations le 28 avril 481 liquidations; lè 29 avril 643 liquidations; le 30 avril 464 liquidation 4 soit, ay total, 2,800 liquidations en 7 jours. Pour le 13 mai, au plus tard, la situation sera complè- tement apurée, aussi bien pour les envois a li quider au moyen des ressources de l'Etat que sur le produit de l'Emprunt, et, dès lors, en raison des excellentes mesures prises en ce qui concerne le fonctionnement du Bureau Central des Cessions et Nantissements, les liquidations'' se feront en- déans les 3 ou 4 jours qui suivrónt la réception de la demande de fonds de la coopérative, (Cette éloquente statistique est saluée de vifs applaudissements Discours de M. Butaye. M. Arthur BUTAYE, Président d'hönneur de la Fédération Nationale des Sinistrés, Président de 'la Fédération des Sinistrés de l'arrondissement d'Ypres, prend la parole en ces termes Quelque habitué qué je sois a voir des ruines et des misères bien plus grandes a notre front de Flandre, ce n'en est pas moins le coeur serré que j'ai revu Dinant, jadis si belle "et si prospère, tombée elle aussi, sous la barabarie teutonne. C'est qu'il me fa ut bien constater que, d'un bout du pays a l'autre, la mêmè fatalité dont nous fümes victimes pendant la guerre, nous poursuit encore aujoürd'hui après oe qu'on est convenu d'appèler la Paix Pour nous; Sinistrés, la guerre n'est pas finie! Elle a settlement changé de méthode, mais elle réste également- néfaste. Les Ailemands ne nous brulent et ne nous mas- sacrent plus, c'est crai! Mais d'autres les rempla- cent, qui ne véulent pas qüe nóus nous relevions. Ce sont précisément oeux qui ont pu garder leurs maisons .et leurs biens par le sacrifice des nótres. Depuis qu'ils së sont en outre donnés 7 milliards pour liquider leurs opérations avec l'Allemand, ils'sont repus, ét ne coUriaissent plus leurs pa rents pauvres. .Alors qu'élle perd des mois et des mois a dis- cuier des fadaises administratives, la Chambre,

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1921 | | pagina 1