HET LA REGION PERSCHE D'YPRES laargang. 'i3 8 OCTOBER 1921 2™ Année, INU 23 8 OCTOBRE 1921 - - Weekblad - - voor het Arrondissement Yper Journal hebdomadaire de 1'Arrondissement d'Ypres Orgaan der Vereeniging der Geteisterden, der Ypersche Clubs, enz. ,fi Opstel en Aankondigingen Yperstraat, .21, P0PER1NGHE Abonnement 8 fr. per jaar Buitenland 1 1 fr. (nieuw port inbegr.) Men kan inschrijven in alle Belgische postkantoren Naamloozé artikels geweigerd Organe de l'Association des Sinistrés, des Clubs Yprois, etc. Rédaction, Administration et Publicité Rue d'Ypres, 21, POPERINGHE Abonnement 8 fr. par an Etranger 11 fr. (nouveau port compris) On peut s'abonner dans tous les bureaux de poste Beiges Les articles non signés sont refusés :édératïon des Sinistrés ^arrondissement d'Ypres His rappelons a Messieurs les Délégués què, par festivités qui auront lieu a Ypres le Dimanche :tobre, la Reunion Mensuelle aura lieu le 3e Di ke, 16 Octobre, a 3 heures. >d er at ie der Geteisterden t het arrondissement Yper ij herinneren aan de heeren Afgevaardigden der [en dat, uit rèdei) van de feestelijkheden die zul- laats hebben te Yper den Zondag 9 October, de uelijksche Vergadering verschoven is op den vol ta Zondag, 16 October naast, om 3 uren. Cretans. - Le Secretaire De Voorz. - Le Prés. H. Verbeke. A. Butaye. e Congres de Termonde bs .avons déja eu l'occasion de dire qua ce Con- j}r Levie, Ministre d'Etat, a annoncé la future in d'un iiouvel emprunt de deux milliards pour la ition des Cooperatives qui est chargée de payer articuliers sinistrés les indemnités de guerre recon- par les Tribunaux. Nous y reviendrons sous peu. même Congrès, Mr Richir a donné au sujet >uvre de ces Coopératives des renseignements si in- ants que nous sommes heureux de pouvoir repro- i discours en entier Discours de Mr RICHIR. sommes réunies ici pour causer de dommages uerre je vous parlerai done de dommages de et, en particulier de ce qui vous intéresse le plus, i-dire de la réparation des dommages de guerre, rappelierai d'abord, en quelques mots, comment la FEDERATION, quel est son but, ce a déja fait et vous fixerai sur ce quelle veut, aire et fera dans l'avenir 'endant la guerre s'est constituée a Bruxelles une ayant pour but d'examiner ce qui. aurait pu "ait être fait pour les sinistrés. Cette société dé- LIGUE des PROPRIET AIRES du LIT- AL BELGE se mit en activité et élabora des de loi, des projets de dispositions et de réparti- les ressorts en matières d'estimation, etc... mais illeur travail consista a réunir les propriétaires ïubles, pour solliciter, d'une voix ferme, et aussi obtenir la réparation des dommages de guerre, s est formée la première coopérative pour dom- de guerre. Et lorsque nous avons eu le bonheur lr thompher notre vaillante armée et de voir ren- Havre le Gouvernement Beige, nous apportant ®esse que tout dommage de guerre serait réparé, 'endiscomme Président de cette société auprès des et je pus leur parler au nom des sinistrés, ou, "m°ins, au nom d'une grande partie d'entre eux». serait trop long de vous exposer comment, et c°mbien d'efforts, d'entretiens et de travaux, cette 'lt Cooperative donna naissance a plusieurs een- coopératives actuellement existantes et grou- 'uto«r de la Fédération, dont le siège est a Bruxel- me suffira de vous dire que la Fédération et les erati\es jouissent de l'estime complete du Gou- 'Tlent et qv'elles sont devenues indispensables Elles jouissent egalement de la confiance de 1 "opi nion publique, qui l'a prouvé en répondant avec élan 1 appel que nous lui avons adressé, il y a quelques mois, lors de Emission de notre emprunt d'un milliard Voici ce que la Fédération a fait depuis deux ans qu'elle existe elle a créé 324 cooperatives, groupant la masse des sinistrés* réunissant dans leurs conseils d'ad ministration les concours dévoués et désintéressés d'admi- nistrateurs compétents et intègrgs, pour la plupart sinis trés eux-mêmes Ces multiples organismes, répandus dans tout le pays, desservent 2.200 localités sur les 2.636 com munes que compte le pays. Les sinistrés non seulement y ont trouvé les avances nécessaires pour restaurer leurs biens, en attendant que les Tribunaux se prononcent dé- finitivement sur leurs droits, non seulement ils y ont trouvé l'argent représentant la valeur totale des indem nités sujettes a remploi qui leur ont été allouées par les Tribunaux, mais encore, a l'époque surtout oü, désemparés, après l'armistice,<»éte se trouvaient devant les ruines accumulées par la guerre, ils y ont trouvé les conseils et l'appui des hommes choisis par eux parmi les meilleurs de leurs concitoyens, leur inspirant confiance, connaissant la loi sur les dommages de guerre et aptes a leur faire cónnaitre l'étendue de leurs droits et a leur faciliter l'introdüction de leurs reclamations Que seraient devenus des milliers et des milliers de sinistrés-s'ils n'avaient pas trouvé dans vos coopéra tives, Messieurs, le réconfort moral et l'aide matérielle que vous leur avez donnés sans compter, ne ménageant ni votre temps ni votre peine, négligeant souvent vos propres affaires pous vous occuper des leurs Après avoir créé ces nombreuses coopératives, qu'a fait, de son coté, l'organisme central pour les sinistrés qui s'y étaient affiliés Voici, a ce propos, quelques chiffres suggestifs Au ,31 décembre 1919 6 mois après la création de la Fédération nous avions accordé 135 avances pour frs. 1.343.7,00 «Au 31 dcembre 1920, le nombre d'avances était porté a 22.809, pour frs 279.126.200» «Au 30 juin 1921, il atteignait 46.236 avances pour frs 532.018.800 et avait done plus que doublé en six mois de temps, les chiffres aiteints en 18 mois d'exercice Enfin, après être passé, le 31 juillet, a 50.550 pour plus de 583 millions, il atteignait le 31 aoüt, 55.619 avances accordées pour frs 645.248.900, soit, durant le,mois d'aoüt seulement, 5.069 affaires solu-. tionnées pour un total de frs 61.818.000 Pendant ce même mois d'aoüt, les crédits ouverts ont été de 5.407 pour frs 76.657.800, dépassant de plus de mille affaires le rendement du mois précédent, qui avait été cependant le plus élevé d'epuis notre fon- dation Quant aux versements effectués par la Fédération aux sinistrés bénéficiaires d'une avance, voici quelques chiffres précis En Janvier 1921 En Février En Mars En'Avril En Mai En Juin Frs En Juillet En Aoüt 47.546.576,95 56.420.114,25 21.877.300 31.387.000 44.239:800 73.268.400 51.371.416,25 55.867.024,55 381.977.630 soit, en l'espace de 8 mois, Frs 381.977.630, portant ainsi le total de nos versements a frs 539.518.832, dont frs 230.318.169 prélevés^ sur le produit de l'emprunt d'un milliard Rien qu'en aoüt dernier, sur les frs 56 millions ver- sés, 54 millions ont été prélevés sur notre emprunt. Ils ont fait l'objet de 6.1 14 operations de liquidation «■A l'heure actuelle, malgré les complications d'une organisation que nous cherchons constammenta sim plificeren dépit des difficultés de recrutement d'un per sonnel dont la formation professionnelle doit être adap- tée a un travail entièrement nouveau, la Fédération est a même de faire face a une activitébeaucoup plus grande des coopératives qui y sont affiliées. Nous di sons plus si l'activité des coopératives n'augmente pas sensiblement d'ici peu de jours, un ralentissjement va se produire dahs notre rendement, et les chiffres de sep- tembre, non seulement n'accuseront aucune progression sur ceux du mois d'aoüt, mais seront en diminution II ne faut pas que cela soit. La réparation des dommages de guerqj doit se poursuivre sans arrêt, sans ralentissement, avec une activité sans cesse accrue, de manière a ce que notre pays, débarrassé de ce cauche- mar, puisse marcher allègrement vers ses destinées. II ne faut pas que l'accomplissement de cette oeuvre dure 20 ans, si elle peut être terminée en 5 ans il ne faut pas qu'elle dure même 5 ans, si, avec l'aide des coopé- ratiyes et des bonnes volontés qu'elles groupent, il est possible de la réaliser en moins de temps. Et cela est possible, nous en sommes convaincus, si du coté des coopératives on nous suit, puisque nous sommes égale- ment convaincus que le Gouvernement qui ne nous a jamais marchandé sa confiance, tient la main a ce que les Commissaires d'Etat principaux et leurs substituts, sans le concours desquels un bon résultat n'est possible, ainsi que vous le savez, collaborent loyalement avec vos organismes A mon sens, et sous réserve de meilleur avis du Ministre compétent, voici comment j'entends les choses Sans dossiers, il vous est impossible, comme a nous mêmes, d'examiner le bien fondé d'une demande d'a- vance préalable au jugement. Ces dossiers vous ne les avez pas toujours obtenus aussi rapidément qu'il était nécessaire Nous pensons que pour obvier a eet inconvénient grave il serait éminemment utile que des délais maxime soient impartis aux Commissariats pour la remise des dossiers aux coopératives II va de soi que ces délais ne devraient pas être ©bservés d'une manière rigoureuse, dans tous les cas, car nous reconnaissons volontiers que les Commissaires d'Etat peuvent avoir des raisons sérieuses pour ne pas se dessaisir d'un dossier, mais encore serait-il désirable que dans cette éventualité, les coopératives soient pré- venues des raisons qui retardent la remise des pièces Üne fois la demande d'avance instruite, celle-ci est soumise par les coopératives au visa du Commissaire d'Etat Ici encore et sous les mêmes réserves que plus haut, nous aimerions qu'un délai maximum fut envisagé )f.

HISTORISCHE KRANTEN

Het Ypersche (1925 - 1929) | 1921 | | pagina 1