o^Air TUINDAG en i Mercredi 27 Juillet 1898. 10 centimes le N°. N° 3361 4ry^r~^ P;S 1898 y La guerre Hispano-Américaine France 3B9 Année. ■jaBaggafeft x, On s'abonne rue au Beurre, 3fR a Ypres, et tons ies bureaux de poste du royaurae. Le JOURNAL D YPRES parait le Mercredi et le Saraedi. Le prix de l'abonnementpayable par anticipation est de 5 fr. 50 c. par an pour tout le pays; pour l'ótranger, le port en sus. Les abonnements sont, d'un an et so régularisent tin Décembre. Les articles et communications doivent être adrossés franc de port a 1'adrosse oi-dessus. Les annonces content 15 centimes la ligue. Les réclames dans a corps du journal content 130 centime» la ligne. Les insertions judiciaires1 franc la ligae. Las numéros supplé- Imentaires coütent to francs le3 cent exemplaires. Pour les annonces de France et de Belgique (exceptó les 2 Flaudres) s'adresser a VAgencf \Havas Bruxelles, rue de la Madeleine n° 32 et A Paris, 8. Plac do la Bourse. VILLF D'YPIiES Le Conseil Communal, Arrête ainsi qu'il suit le programme de la Fête Communale de 1898. Scmedi 0 Aoüt A 6 heures du soir (18 h.)', le Carillon annoncera l'ouverture de ia Féte. A 8 heures {20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place, piar l'Harmonie Communale. Dimanche 7 Aoüt A 9 heures, sortie de la Procession de Notre-Dame de Tuine. A midi (12 h.), CONCERT, sur la Grand' Place, par la Grande Fanfare. A I h. de releve'e (i3 h.), Grand Concours International de Tir a i'Arc, organisé, sous les auspices de la ville, par la Société d'Archers Yper-Hoekje. A 3 h. (i5 h.), YPRES-FLEURI Grande Cavalcade de chars, voitures et velocipedes décorés et fleuris. A 6 h. du soir (18 h.), Ascension Aérostatique par M. J.-B. Glorieux,aéronauteTournaisien. A 8 h. (20 h.), Concert, sur la Grand' Place. Lundi 8 Aoüt A 10 h., Distribution de Prix aux élèves de l'Ecole moyenne de l'État pour garcons. A 11 heures, Exposition et Concours de Chiens, A midi (12 h.), CONCERT, sur la Grand' Place. A 2 1/2 h. de relevée (i5 h. 3o), Courses de Chiens, dans la rue du Verger. A 8 h. du soir (20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place. Mardi 9 Aoüt A midi (12 h.)CONCERT, sur la Grand' Place. A 3 h. de relevée (i5 h.), Fête VélocipédiqHe, au Marchéau Bétail. A 8h. du soir (20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place. Mercredi 10 Aoüt Concours de Pigeons Voyageurs, sur Etampes, organisé, avec l'intervention de la ville, par la Fédération Colombophile Yproise. A 3 h. de relevée 15 h.), Tir la Cible Chinoise, sur la Place Vandenpeereboom. A 8 h. du soir (20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place. Jeudi 11 Aoüt A 3 h. de relevée (15 h.), Dist ibution de Prix, aux éleves de ;Ecole industrielle. A 4 h. (16 h Jeux Popuiaires, au Zaalhof. A 8 h. du soir (20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place. Dimanche 14 Aoüt A midi (12 h.), CONCERT, sur la Grand' Place. A 1 h. de relevée (t3 h.), Concours de Tir i l'Arbalète au but, organisé, avec le con cours de la ville, par la société Les Vrais Arbalétriersétablie au Prince Royal. A 3 h. 15 hFête Gymnastique, a l'Espla- nade, par la Société Lijfoefenaars afdee- linge van de Gilde der ambachten de Bruges. A 8 h. du soir (20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place. A 9 1/4 h. (21 h. 15), Grand Feu d'Artifice, a la Plaine d'Amour. Lundi 15 Aoüt A 2 h. de relevée (14 h.), Concours de Pêche la Ligne, organisé, avec l'intervention de la ville, par la Société De Ware Lief hebbers dite Taartevisschers A 8 h. du soir (20 h.), CONCERT, sur la Grand'Place Les Dimanches suivants, fêtes aux Hameaux et Sections. DISPOSITIONS GENERALES Pendant la durée de la Kermesse, le Musée, les Salles de VHótel de Ville et des Halles décorées par MM. Guffer.s, Swerts, Pauwels et Delbeke, seront aecessiblos au public. Le public aura libra accès au Bassin de Natation, depuis le Dimanche 7 jusqu'au LuDdi 15 Aoüt inclusi vement. Des circulaires et programmes spéciaux annonceront ultérieuremont les détails des fêtes et' concours. Fait en séance, a Ypres, le 9 Juillet 1898. Par ordonnance Le Secrétaire M Gorris9en. Jeudi SS Juillet a 8 1/2 h. du soir au kiosque de la Grand'Place NS 11 L'HARMONIE COMMUNALE. PROGRAMME 1. Allegro militaire, 2. Fantaisie sur l'opéra La Traviata, Verdi 3. Parade militaire, Massenet 4 Fête dans les montagnes, fantaisie caprice, Ed. Kiesler 5. Fackeltonz, de Flotow, urrangé par Wittebroodt 6. Hansel and Gretel, valse, Hiimpehdinck Le Bourgraestre,Président, B°" Surmont de Volsberghe. Les operations prochaines contre Porto-U ico 11 se confirme que le général Miles, conduisant l'avant garde de l'expé- dition destinéea attaquer Porto-Rico, se rapproche de cette ile, avec l'in- tention de procéder le plus rapide- rnent possible a l'attaque de la place, du cóé de Guanica et Ponse (Sud) et de San Juan et Fajardo (Nord). Le blocus général de l'ile va être pro- elamé par le gouvernement d'un jour a l'autre, pour le cas oü la résis tance des Espagnols se prolongerait au-dela des prévisions et obligerait les Américains a réduire certaines parties du pays par la famine. G'est une précaution assez utile, car Porto Rico fera vraisemblable- ment uneassez belle défense. Au re- bours des Cubains, les Porto Ricains, qui ont la vie facile et douce, sont trés loyalistes a l'égard de la mère patrie espagnole et feront apparem- ment tout ce qui est en leur pouvoir pour reponsser l'envahisseur. Pour l'Espagne elle même la perte de Porto-Rico sera probablement chose plus pénible que celle de Cuba ou des Philippines, iles ingouverna- bles, qui, depuis plusieurs généra- tions, coütent beaucoup plus de sang et d'argent qu'elles ne valent, si l'on considère l'intérêt général de 1'EsDagne, et non les uniques intéréts des industriels du Nord de l'Espagne, qui, seuls, bénéficient du commerce avec les Philippines et Cuba. On congoit fort bien que les Amé ricains tiennent beaucoup aoccuper Porto-Rico avant la conclusion de la paix, pour ia garder après. L'ile de Cuba, même indépendante, devien- draitune sortede simple largre de terre entre les Etats-Unis et leur pos session porto ricaine. Ce serait le ta lon americain posé sur Cuba, et le pied américain en pleines Antilies, oü les Etats-Unis deviendraient, peu apeu, les maitres ou dictateurs de l'Amérique Centrale, puis de l'Amé- rique du Sud, ce qui répond a leur rêve déja trés ancien. Ou con^oit beaucoup moins aisé- ment la légèreté de cceur avec la- quelle les ministres de ia Reine Ré gente trainent en longueur les r.égo- ciations secrètes de la paix, iivrant ainsi Porto-Rico aux Américains, aux- quels ils pourraient contester ce petit, mais riche domaine, s'il n'était pas occupé au préalable par l'enne- mi. 11 semble que M. Sagasta soit devenu moralement aveugle. L'expédition de Porto-Rico. L'intérêt des opérations se concen tre maintenant, sur Porto-Rico. Des troupes américaines sont déja en route et l'avant-garde doit arriver aujourd'hui ou demain dans les eaux de l'ile. Le général Miles qui est a ia tête de l'expédition et qui est parti de Guantanamo avec 8,415 hommes, était déja Vendredi au móle Saint- Nicolas, sur la cóte d'Haïii. Madrid, 25 Juillet. Des dépêches de Cadix a 1'Impartial apportent les nouvelles suivantes Des difficultés ont été soulevées par les Etats Unis au sujet du rapatrie- ment'des prisonniers par la Compa gnie transatlantique espagnole.Cesdif- flcultés sont>si grandes que, malgré la bonne volonté dont on a fait preuve, II se pourrait que l'on ne put pas les vaincre. On saura demain a quoi s'en tenir et pour ie moment les préparatifs sont ajournés. Des voyageurs venant de langer disent que toutes les légatioris de cette ville suivent les symptömes favora- bles a la paix entre l'Espagne et ies Etats-Unis. On assure aussi a Tanger que Sidi Mahomed Tores, ministre des affaires étrangères a déclaré que si les Amé ricains se présentaient dans un port du Maroc, il les préviendraitde partir dans les vingt-quatre heures. En cas de refus, le Maroc se mettrait sous la protection des puissances. M, Jaurès et i'université. Pour ia seconde fois, le conseil de I'université de Paris a repoussé ia de- mande faite par M. Jaurès en vue d'être autoi isé a professer, a la Facul- té des lettres, un cours libre sur les principes du socialisme dans leurs a Concours de Chant pour Pinsons. PAR A

HISTORISCHE KRANTEN

Journal d’Ypres (1874 - 1913) | 1898 | | pagina 1