Etrennes Pontificates mÈmimiJ- Samedi 25 Mars 185 10 centimes Ie i N° 8428 WkMè Q^aAiv^ dans la vüle et l'arron- dissement d' Ypres France Saint-Siège Aliemagne CHROMQÜË YPHOISE 34" Annék. On s'abonne rue au Beurre, 36, a Ypres, et tous les bureaux de paste <iu royaume. La JOURNAL. D YPRES parait le Mercredi et le Samodi. I Las aouoncas coütent 15 centimes ia ligne. Los réclames daas Ie corps da joaraal coütent Le prix de l'abonnement, payable par anticipation est da 5 Cr. 60 c. par an pour tout 30 centimes la ligne. Les insertions judiciaire-sj. fpanc la ligne. -- Les n nnéros supplé- le pays; pour l'ótranger, le port en sus. jmentaires coütent to francs les cent exemplaires. Les abonnements sont d'un au et se régularisent iln Déeomore. j Pour les annonces de France et de Belgique (exceptó les 2 Ftandres) s'adresser a VA-yence Les articles et communications doivent être adressés franc de port a l adressa ci-dessus. 1 Earns Bruxelles, rue de la Madeleine n° 32 et a Paris, 8, Place de la Bourse. Listes précédentes fr. 1888.72 Eene anne wees, die den zegen van Z. H. den Paus begeert 1 00 Le dossier secret Oil s etounait, taxit le faire est rare, que le secret du dossier Dreyfus iiu- primé par les soius de la chambre crimiuelle et tiré a quatre-viogls exemplaires nuxnérotés, ii'eüt pas eucore été trahi. Queiques jouruaux de proviuce oom- meuceut a publier des ïudiscrétious sur ce recueii en deux volumes. D'après le Proyrès, de Lyon, les documents a pen prés ueufs seraieut trois lettres d'Esterbazy au président de la Répubbque, M. Féiix Faui-e, lettres dout lui-même avait sigualé l'existeuce dans ses couüdeuces aux jouruaux eu ajoutaut qu'elles lui avaient été dictées. Laplus louguedes déposiiions serait celle de M. Cavaignac. Ou cite eucore, comme méritaut d'attirer quelque atleuliou, des pieces relatives au couseil d'enquêie chargé dejuger Lsterbazy, et la deposition du juge Bertuius sur ie xneme person ua- ge- D'après uu journal de province, la Dépêche de Toulouse, ie dossier réuni par la chambre crimiuelle nefourni- rait pas la preuve positive de 1 inno cence de Dreyfus, mais seuieinent de fortes présomptions qu'il n es! pas l'auteur du bordereau et que des piè- ces secrètes ont été commu niquées au conseil de guerre, sans avoir été com muniquées a la defence ni a l'accusé. La France nest pas encore dé- barrasséede i'affaire Dreyfus, qu'on lui anuonce une nouvelle affaire d'espion- oage, que l'agence Fournier résumé eu ces termes Depuis trois jours, on parle a mots couverts dans les milieux politiques de H la découverte d'uue nouvelle affaire d'espionuage. Le basard aurait mis 1 uu de uos ageuts sur la trace d'uue gie avec I'affaire Dreyfus et qui pré- senterait unegravité beaueoup pius importaute que celle sur laquelle l'ex- iieuteuant Brissou a été coudamué. On comprendra la réserve qui i nous est imposée aujourd'bui, la per- j soune soup^onnée, un noxnmé D..., i étant l'objet d'uue surveillance active j et pour ne pas entraver la recberche I des complices, s'il eu a. Le crirae de Lille L expertise en écritures Les experts eu écritures out enfin déposé leur rapport. Voici d abord, et pour aider a corn- prendre les lignes qui suivront, les conclusions du rapport de MM. Tilmaut et Flament Si le billet anonyme, disent-ils, peul être aitribué a i'un des auteurs des copies qui uous out été remises, c'est a i auteur de ia copie n" 1(1 et nous crogons qu'il doit lui être aliri- bué. Lus mots souligués, nous en avous ia certuude, out été ajoutés aprèseoup, dit ia Croix du Nord. M. Tibaant, ancien instituteur Liiie, avail élé primitivemeut le seul expert désigné pour examiner ics écri tures du Frère Flamidieu et sa con clusion première oralement formulée toutöi'ois, avail été qu'il n'y avait au- cuue ressemblaii.ee entre i'éeriture du h i-ère ei ceiie du billet trouvé prés du cudavre de Gaston Foveaux. Sur ia demande d'uue haute auto rité judiciaireun second expert, M. Fiainenl professeur decriture au lycée de Douai, avait été adjoiut a M. 1 limant. A deux, lis se sont mis a i'ouvruge. D abord, ies copies qui leur étaient soumises portaieut cbacune uu numé ro d'ordre, qui pouvait taire suppaser que ies experts en ignoraient ies au teurs. Maïs comme on avait eu soin d obiigerceux-ci a signer leurécriture, li arriva que ies experts n ignoraieut rien du lout et qu'ils savaienl trés bien que ia copie nu 10 était de I'éeriture du Frère Flamidieu. L'eu est de la baule fumisterie, mais il y a plus fort. Les experts out pris ia copie écrite par le Frère Flamidieu de ia main droile et its out trouvé qu elle ressem- blait a celle du bi lie cadavre. Or. d'autre part, iis ont couclu que ce fameux billet avait été écrit de ia main gauche par l'assasdn. yant fait faire, par le Frère, line nouvelle copie de la main gauche, iis n'ont plus trouvé de ressembiancc entre celte seconde écriture et celle du billet. Logiquement, que fallait-il coxicjure (le ce fait Que I'éeriture de la main gauche du Frère Flamidieu ue ressembiait eu rien a celle du billet tracé de la main gauche par l'assassin. (f était.trop simple. Messieurs les experts ontalors afïirmé que ie Frère Flamidieu avaitdissimulé son écriture de la main gauche el que, par consé quent, il était le coupable. rouvé prés du j iettre circulaire adressée a un grand i nouibre de person nages qui sont en rapport avec le Vatican. Le eardinal- -ec ré taire d'Etat a confirmé aussi dans sa iettre i'annonce de la Clia- pelle papale que ie Souveraiu-Pon- tife bendra a la prochaine fête de S. Léon le-Grand, le li avril. Romp, 23 mars. Au Vatican, on dément formelle- ment qu'une décision ait été prise au sujet de la nonciature a Paris. A ia secrétairerie d'Etat, ou dit que Mgr. Granito di Belmonte, l'actuel audi teur, peut parfaitement tenir ia gé- rauce de cette nonciature pendant queiques mois, d'autant plus que le Vatican voudrail procéder a un re- maniemerit dans le personnel des nonciatures de 1" classe. Les catboliques dn Nord viennerjt d'ouvrir une souscription pour offrir une prime a qui fera découvrir juridi- quemeut le vrai coupable de ia rue de la Monnaie. La première liste que publie la Croix du I\ord, se moute déja a 1855 francs. Le Frère Flamidieu a été interrogé Jeudi. Au cours de i'iaterrogaioire. qui a duré deux heures, le Frère a rendu un compte exact de l'emploi de sou temps ie jour du crime et étabü avec preci sion son alibi au moment oil le crime a du êirecommis. Lc juge d'iustructiou persistant néanmoixis a maiutenir le prévenu sous les verrous, Me Gixesneiong a dé- posé des conclusions tendaut a ladésig nation 1° de deux uouveaux experts pour contróler i'expertise médico-ié- gale du D' Gasliaux et 2" de deux au- tres uouveaux experts pour coutröler I'expertise en écritures. La santé du Saint-Père On écrit de Rome, ie 20 Em. ie cardinal Rampolla, reQu, ce matin, en longue audience par Sa Sainteté, a été kllement beu reux de la voir si bien rétablie, qu'il a vouiu, aujourd'bui même, en conflr- mer la consolante nouvelle par une Le Landing prussien a été sqisi du projet de loi qui lend a réabser la c mmunicatioi. entre le Rhin, le VVeser et l'Elbe. Le canal qui doit ét re éiabli en vue de la circulation de bateaux de 600 a 750 tonnes, partira ie Ruhrort, sur le Rhin, pour attein- dre le Weser a Minden ct l'Elbe un peu en aval de Magdebourg. Les dé- penses de construction sont évaluécs a 26 i mil lions de mares. Le canal aunvnue iongueur fotale do 466 kilomètre-s y-, com pris los 402 k.iomètres uu canai Dui imund Luis, qui en fera partie. Encore une poudrière qui saute Breslau, 23 mars. Les jouruaux qui paraissent ici a midi publient l'infunnaiion suivante, qui Ivur est entoyéedeHeicberxstein Uier matin, adix heures, il s'est produit a la fabrique de poudre du conseiiler de commerce Güettler, a FoiimersdoiL une exjxlosiou qui a détruit complètemèüt Ie batimént oü avaient lieu ie grenageetle polissage. Deux des ouvriers qui y étaient oc- eupés ont été tués. Le concert de charité et la presse libérale L'\s jouruaux lijséraux ne dispni pas de mal du concert du 12 Mars.L'un d'eux en fait aié.ne un certain éloge.C'cst quelque cbose r L b.

HISTORISCHE KRANTEN

Journal d’Ypres (1874 - 1913) | 1899 | | pagina 1