JOUR i 20/ VACHERIE A r8 PIANOS DERDEYN Actes officiels Le général Joubert est flamand Sainte Cécile Une ambulance beige au Transvaal Un ministère du travail en France Le drapeau rouge Police du roulage Chronique religieuse l'Anémie ^L'êLlX® BE AVIS LOUIS VANH0UTTE Par arrêté royal en date du 21 noverobre 4899, il est créé k Wervicq, un bureau de l'enregistrement et des dotnaines, qui aura pour ressort les communes formant le canton de Justice de Paix de ce nom, lesquelles gout détachéesdu bureau de l'enregistrement et des domaines de Menin. La date d'ouverture du bureau est fixée au 4" Janvier 4900. M. Albert Ligy, chef de la Garde Givique d'Ypres, est nommé Chevalier de l'Ordre de Léopold. Le général boer Joubert, en répondant k ses amis allemands, qui lui ont demandé des renseignements sur l'origine de sa familie, a déclaré que loin d'appartenir k la France, ses ancêtres ont été des Flamands et ont ré sidé k Saint-Pol, village de pêcheurs situé ptès de Dunkerque, dans la partie de la Flandre beige k cette époque, qui forme ac- tuellement le département du Nord. Ce territ'oire, on le sait, na été incorporé k la France que sous Louis XIV, par les fa- rrieuses Chambres de Reunion. Les populations rurales de cette région ont conservé les moeurs et la langue de leurs ancêtres. L'aïeul du général aurait quitté la mère patrie lors des troubles re!igieux,c'est-k dire k une époque oil Saint-Pol appartenait encore k la Belgique, si bien que le chef de l'armée des Burgers est de sang beige et non d'ori- gine franpaise, comme on l'a dit k tort jus- ■qu'k présent. La familie Joubert continue k habiter Saint- Pol. Ün armateur Joubert, propriétaire de bateaux de pêche, manifeste ses sympathies pour son célèbre parent boer, en pavoisant toutes ses embarcatioos de drapeaux trans- vaaliens. éié bien plus nombieuses. II fallait done faire une sélection. Pour rendre celle d intelligente et pré- parerles futurs ambulanciers k leut' difficile mission, le comité de secours institua un cours élémentaire pour infirmiers, donné par les meilleurs praticiens d la ville. Aprês i'examen corporel, un concours examen fut organisé entre aspirants ambu lanciers, et une quarantaine d'entre eux obtinrent leur eertificat decapacité. A moins de circonstances extraordinaires, avec les quelles tl faut toujours compter en pareille occurence, trente-six ambulanciers quitte- ront done aujourd'hui notre ville. Ce corps expéditionnaire arrivera k desti nation dans trois semaines, car les steamers metlent d'ordinaire 48 k 20 jours pour faire la traversée. Les ambulanciers beiges, membres du comité de volontaires internationaux, affiiié k la Croix-Rouge de Genève, jouiront de toutes les garantius, sur le terrain de la guerre. Sept dames beiges, dontcinq anversoises, la femme écrivain Alice Bron, et une dame d'Ostende sont parmi les ambulanciers. Eu fait de médecins, citons M.Gooien,d'Anvers de Lantsheere, de Bruxelles, et un docteur de Gand. Souhaitons bon voyage k nos compatriotes et heureux retour k ces vaillants serviteurs d'une bumble cause de dévouemenl et d'hu- manité. La Grande Fanfare fêtera Dimanche pro- chain la Sainte Cécile, par l'exéculion pen dant la Messe de 41 1/2 heures en l'église de St Martin, de deux morceaux de choix La croix rouge V Turine Ouverture Jubilaire Van Perck Le soir, k 7 heures, Banquet annuel it la Salle Iweins. Une ambulance beige part d'Anvers aujourd'hui, vendredi, k 2 b. 21 de l'après- midi, vik Amsterdam, oil elle s'embarquera demain samedi pour l'Afrique australe. A l'occasion de ce départ, nous résutne- rons pour nos lecteurs les renseignements partieuliers que nous avons recueillis sur cette expédition beige qui va porter aux pauvres blessés boers le secours de son dé- vouement et de sa science. Et d'abord un simple mot sur ceux dont est partie rinitiatiye. Au moment oü éclata la guerre, la section anversoise du Algemeen nederlandsch Vcrbund affiliée au Altdeut- scher Verbund, lanpa un appel pour engager toutes les populations de race germanique k souscrire en faveur de leurs frères sud- africains qui seraient blessés pendant la guerre. Get appel fut entendu, et, dèsles premiers jours, les fonds et les offres de service affluèrent. U en vint de Belgique, d'Allema- gne, d'Autricbe la Hollande avait organisé déjk des comités de secours. En trois ou quatre semaines de temps, le comité anver- sois so trcuva en possession d'une somme d'argent assez-conséquente pour permettre l'équipement et le transport d'un corps d'in- firroiei'S comptant de quarante k cinquante membres. Mais les offres de départ avaient Paris, 23 Novembre. La motion de l'abbé Lemire tendant k l'institution d'un ministère du Travail, a été adoptée. Le Moniteur du Calvados a publié la note suivante qui lui a été télégraphiée de Paris Dimanche, k sept heures, M. Loubet a eu une altercation exlrêmement violente avec M. Waldeck-Rousseau, k l'occasion de la pré- sence des drapeaux rouges déployés hier et du caractère révolutionnaire de la fête de Dimanche. L'altercation a été tellement vive que M. Waldeck Rousseau a offert sa démission. Na- turellement, de tous cótés on est intervi nu et les choses en sont restées Ik mats; le fait n'en exisle pas moins. Le ministre de l'agriculture vient, par une circulaire adressée aux gouverneurs des pro vinces, de donner des instructions aux agents voyers sur le rêglement de la police du roulage. Voici les principales Dans les premiers lempsd Implication de ce rêglement il conviendra de ne pas se montrer trop rigoureux, e'est k dire de n'avoir recours k des poursuites qu'apiès des avertissements resiés infructueux, et en présence de la mauvaise volonié manifeste des contrevenants. Cette recommatidation vise notamment les infractions k l'article 18 du dit rêglement, les prescriptions de eet article étant dans plusieurs provinces en op position avec les usages contractés par les voituriers. II se passera nécessairement un certain temps avant que les conducteurs de vébicules aient acquis l'babitude de prendre la droite pour croiser d'autres vébicules et la gauche pour les dépasser. De mêtrie l'article 3 du rêglement doit être raisonnablement interprété il prescrit de disposer l'attelage d'un vébicule de telle sorte que le conducteur puisse le tenir bien en mains et que les animauxde trait soient en tout temps maltrss du vébicule. Cette prescription ne comporte pas né cessairement l'obligation d'adopter tel ou tel mode de construction du vébicule. Eg Ilse St Martin Confrérie de N. D. de Lourdes et Aposto- lat de la prière pour la conversion des pê cheurs Mercredi 29 Novembre, messe solennelle k 8 heures. I0US60Z plus. Je garantis la guérison du rbume et de la toux la plus opiniktre en deux jours su rnoyen du Sirop Depratere au goudron décoloréet au oaume de Tolu. C'est le pectoral le plus prompt, le plus sur et le plus agréable qui existe. C'est un rernède incomparable, mais frites bien attention, demandez et exigex toujours le véritable Sirop Depratere. Prix: 2 fr. ia bouteille. Le tractement revient k 0.10 centimes par jour. En vente k Ypres, pharmacie SocquetRoulers, pharmacie VeysCourlrai, Hulpiau et De Boey Dixmude, Ghyssaert. Pour calmer les nerfs GUÉRISON RADICALE Voulez vous dts sucres de toute première qualité Prenez les paquels de la Raffinerie Tirlemontoise. BURGERSTAND VAN YPER Rente Oominicaine DERDEYN FRÈRES ROULERS Bureau et magasins Rue du Gaz 2-3-4-5 Chantiers, Rive droite du Canal On demande un jeune liomme pour le rnettre au courant de i'accordage de pianos et représenter la mai son. Conditions requises: parfaite honorabilité, conn si ss» oc. du francais et du flamand. Etre libéré de service militaire et avoir quel- ques notions de musiqtie. Prière d'adresser les offres par écrit k MM. DERDEYN Frères. ROULERS. 98 Maitre de Chapelle d l'église de Salnt- Mariin. I*rïx d'Uonneur de L'institut Lemm -cs, sous la direction de M.Edgard TINNEL, Lepons de Solfège, Piano, Harmonium, Har monie et accompagnement de Plainchant. 6, Rue de Dixmude, 6, YPRES - iwjgsa— Bien souvent il arrive que la bonne harmonie semble ne pas règner dans un ménage et cepen- dant, l'affection est sincère de part et d'autre. D'oü peut provenir cette situation bizarre La femme en est la cause. Je parle ici d'une ma- Dière générale sans vouloir faire de personnalités, ni même un rapprochement avec un cas particu lier que je signalerai tout a l'heure. Subitement, la gaieté a disparu pour faire place a un air sombre et taciturne, l'ceuil est inquiet et les mou- vements saccadés. Les nerfs font entrer en scène etlacriseest prochaine. II faut a ce moment un calme absolua la malade; car c'est une maladie véritable qui a surl'organisme de la personne en butte a des accès, une action désastreuss. Après une attaque plus ou moins violente, elle a perdu toutes ses forces et lorsque la détente se produit, elle perd connaissance et reste parfois longtemps plongée d«ms un évanouissement dont on ne peut la faire sortir. C'est a la faiblesse des nerfs qu'il faut attribuer ces accidents qui ne manquent pas de gravité et qui ébranlent fortement les consti tutions les plus robustes. C'est un puissant ton- nique des nerfs qu'il faut employer et il faut les fortifier k tous prix. On a beaucoup, dans ce cas, employé les Pilules Pink et avec un succès per sistant. C'est convaincu par les récits de cesgué- risons que M. Joseph Henry, de Haut-Vastia, province de Namur, les a employées pour sa femme. C'est avec plaisir, dit-il, dans une lettre de remerciements, que je vous fait part de la guéri son de ma femme par suite de l'emploi des Pilu les Pink.Elle se trouvait dans un ètatde faiblesse considérable, elle avait des attaques de nerfs deux ou trois fois pat'nuit et aussi souvent le jour.En plein travail elle tombait dans la maison etrestait dans eet état une demiheure et même une heure, sans qu'on puisse la faire revenir a elle. Malgré les consultations de plusieurs mé decins et leurs traitements, je n'avais pu obtemr d'amélioration. C'est seulement lorsqu'elle fit usage des Pilules Pink qu'elle trouva un grand soulagement d'abord et une guérison compléte. Depuis cette époque, elle se porte a ravir et a repris entièrement ses forces. Les Pilules Pink tout en étant le meilleur toni- que des nerfs, sont aussi le plus parfait régéné- rateur du sang et pourront.en conséquence,com- battre efficacement l'anómie, lesrhumatismes,la faiblesse générale chez l'homme et chez la femme, tonifleront les nerfs et rendront le sang plus pur et plus vigoureux. En vente dans toutes les phar macies et au dépot principal pour la Belgique, M. Albert Derneville,66, boulevard de Waterloo, Bruxelles. Prix: trois francs cinquante la bolte et dix sept francs cinquante par 6 boites, franco contre mandat poste. Depót, pharmacie SocquetMr Aertsens an- cienne pharmacie Bécuwe et M. Donck, rue de Lille, k Ypres. I-N" DE Le Beul autorisó spêolalement. t>our Rons&k'ncments, «'adrwsser ch«s les BCECJRS dela CHARITÉ,10S,R. Si-Doralnique^»«rlm. GUiNET, Pbarmacieo-Chimiste, IPassage Saulnier, Part». Dép»t Général p' la Belgique: CH. DELACRE. Br'uiellam. DANS TOUTES PHARMACIES. Brochbrk Pra*oo. Dépot a Ypres chezLibotte, Marché au beurre ÏÏN MfiMIFïïR otfpegratuitement de faire Uil iUU1101£iUIl connaitre a tous ceux qui sont atteints d une maladie de la peau dartres eczémas, boutons, démengeaisons, broncbites chromques, maladies de la poitrine. de l'esto- mrC,^t1d,e A vessie> de rhumatismes, un rnoyen ïnfailnble de se guórir promptement ainsi qu'il 1 a ete radicalementlui-même a prés avoir souffert et essayé en vain tous les remèdes préconisés Cette oifre, dont on appréciera le but humani taire, est la conséquence d'un voeu. Ecrire par lettre ou carte postale M. Vincent 8, place Victor Hugo, a Grenoble, qui répondra gratis et franco par courrier et enverra les indications demandées. (43 M. Marquinier, place de la Justice, 15, k Bruxelles, écrit: Je devais gander la chambre par suite d'un accès de rhumatisme goutteux, j'óprouvais de fortes douleurs. J'essayai l'élixir antigoutteux et antirhumatismal Vincent. L'efïet fut vraiment surprenant; au bout de deux jours je pouvais reprendre mes occupations." Marquinier. Dépót a YpresPharmacie Libotte. Prix 3 fr le flacon. van den 17 tot den 24 November 1899. Geboorten Mannelijk geslacbt 3 Vrouwelyk 6 HUWELIJKEN Penasse Jules, sergant majoor bij het bestuur bataillon, en Igodt Celine, zonder beroep. STERFGEVALLEN Vandamme Barbe, 74 jaar, zonder beroep, on gehuwd, Nieuwe Houtmarktstraat. Deramaut Joseph, 52 jaar, zonder beroep, echtgenoot van Isaac Marie, St Niklaas, buiten. Huard Jean, 82 jaar, gepensionneerd, ongehuwd, Brielen, buiten. Deicorde Honorine, 75 jaar, zonder beroep, ongehuwd, Rjjselstraat. kinders beneden de 7 jaar Manijelgk 1 Vrouwelijk 4 Monsieur Léonard, agent de change, 17, rue du Cirque a Bruxelles, prie les porteurs d'obliga- tions de Rente Dominicaine, titres dont la valeur parait des plus compromises, de se faire connaï- tre sans retard, en indiquant le nombre de titres qu'ils détiennent. II leur sera donné communica tion d'un projet permettant de récupérer 50 de la valeur nominale de chaque obligation. M. Leonard, ordres de Bourse, bterme et au comptant, 7, rue du Cirque, Bruxelles. PORTES PARIS, APRES FORTUNE 35 vaches, 2 chevaux et tout le matériel, la clientèle prenant tous les jours 450 litres k 40 et 50 centimes le litre. On gagne 15.000 fr. par an garantis. Grande installation. Ontraitera avec VJï.ooofr. ou garanties. SUgorï, Boulevard St- Martin, 37, Paris. J' ii l'honneur de vous informer qu'k partir du Octobre vous pourrez trouver chez moi la lus belle variété d'Huitres dont je f;,is une spécialité, a des prix défiant toute con- c irrence: Huitres d'Hollande a 8.00 frs. le cent id d'Ostende k 10.00 frs. id id Royales k 12.00 frs. id id de Zélanèe k 14.00 frs. id id Impériales k lü.OO frs. id Huitres Burnham. Colchester, Wistiblesetc. Le Vendredi on peut se procurer des moules parquées. Des anguilles et des tanches vivantes pendant la saison. Espérant conserver la confiance que je me suis acquise, je vous prie M d'agréer mes salutatiouse mpressées. ÉPse MER41NY PAUWELS. A la, demande des clients, je me rends a do micile pour ouvrir les huitres. MANUFACTURE BREVETÉE DE

HISTORISCHE KRANTEN

Journal d’Ypres (1874 - 1913) | 1899 | | pagina 2