Chroniquedela ville. 65e année. A0 52. Journal de l'Alliance libérale d'Ypres et de l'Arrondissement Chambre des Représentants. Au Sénat. Dimanche, 9 Aoul 1905. PRIX I)E L'ABONNEMENT: pour la ville Par an 4 francs, p' la province Par an 4 fr. 50 lin Pape. Ecole Moyenne de l'Etat. Distribution des prix. Ecole Movenne de l'Etat Y près. L'UNION PAIT LA PORCE. le iPimancfie. Vires acquirit elndo. On s'abonne au bureau du journal, bue de Dixmude, 58, Ypbes. Les an nonces, les faits divers et les réclames sont reçus pour l'arrondissement d'Ypres, les deux Flandres, le restant de la Baltique et de l'Etranger, au bureau du journal Le Progrès ON TRAITE A FORFAIT. ANNONCES: Annonces 15 centimes la ligne. Réclames 25 Annonces judiciaires 1 fr. la ligne. Séance du Mercredi 29 Juillet 1905 séance du matin. Suite et fin de la discussion générale du budget de la Justice. La Chambre aborde ensuite l'examen du projet de loi portant création d'une nouvel le chambre la Cour d'appel de Bruxelles, pour les affaires civi'es. Les articles sont adoptés. On adopte également les articles du pro jet portant révision des traitements des juges de paix et des greffiers, et régulari sant les augmentations de traitement des greffiers et des greffiers-adjoints. MM. Dufrane et Dejaer ont déposé une proposition concernant les secrétaires et commis du parquet. Le Ministre de la Jus tice combat ce projet. Le vole est renvoyé demain séance de l'après midi La Chambre passe au vote sur l'ensemble du projet de loi concernant la fabrication et I importation des sucres. Le projet est adop- t par 69 voix et 51 abstentions de gauche. On remet la session prochaine le vote sur la régularisation des traitements des juges de paix et des greffiers. On vote la création d'une nouvelle chambre la Cour d'appel de Bruxelles. On aborde la discussion générale du bud get de l'Intérieur et de l'Instruction publi que, et puis on passe aux articles. M. De Vigne iu-siste en faveur de son amendement qui tend allouer un crédit de 400,000 fr. en faveur des instituteurs de l'enseignement moyen. M. de Trooz promet de lui donner satisfaction. M. Buyl regrette que M. de Trooz renie les engagements for mellement pris vis-à-vis des profes.-eurs. On trouve de l'argent, dit-il, pour tous les fonctionnaires de tous les ordres possibles II serait légitime d'en trouver un peu en fa veur des professeurs di l'enseignement mu; en. M Colaert dit qu'il eût bien voulu voter l'amendement de M De Vigne, mais Mais c'est comme pour les femmes dit M. Hymans. Vous voudriez voter toutes sortes de choses »n leur faveur, mais vous ne vo- tezjamais rien (Rires). L'amendement de MM De Vigne et Huys- mans est rejeté par assis et levé. Les divers articles du budget sont adoptés et la Cham bre fixe Jeudi 3 heures le vote sur l'en semble. Séance du Jeudi 30 Juillet 1903. séance du matin. La Chambre reprend la discussion des articles du budget de la Justice et du projet de loi portant révision des traitements des juges de paix et des greffiers. Un amende ment de MM. Carton de Wiart et Hymans portant 300 fr. le chiffre de l'augmenta tion prévue pour les commis-grelliers provo que un assez vif débat. M. Vandenheuvel combat 1 amendement. Malgré le ministre, I amendement est adopté. Il en est de même des divers autres articles du projet. Le Mi nistre propose alors de remettre le second vote après les vacances. M. Hymans protes te. et M. Woeste propose un nouvel amen dement tendant allouer des augmentations 250 fr. aux greffiers do -Ie classe. L'a- 'nendement est adopté. La Chambre statue- ra demain sur la question de savoir s'il y a moJ"en de rémédier au défaut de concordan ce de divers articles du projet et de passer "u second vote Les divers articles du budget de la justi ce sont adoptés. Le vote sur l'ensemble aura ''eu cet après-midi. La Chambre aborde la discussion du bud- §et de l'industrie et du travail. séance de l'après midi. La Chambre aborde la discussion généra- 6 du budget des recettes et des dépenses extraordinaires. On interrompt la discussion pour voter par 81 voix contre 47 le budget de l'Inté rieur et de l'Instruction puulique par 95 vo'x contre 29 et 1 abstention le budget des Chemins de fer et par 70 voix contre 29 le budget de la Justice. M. Lorand, par voie de motion d'ordre, émet le voeu de voir ajourner la discussion du budget extraordinaire la session de Novombre L'ajournement de la discussion mis aux vo.xest rejeté par assis et levé. M. Huysmans propose de se séparer de main, ainsi que la Chambre l'a décidé Far 84 voix contre 17 et 10 abstentions, la Chambre rejette la proposition de M. Huys mans On continuera donc siéger la semai ne prochain e. On reprend la discussion du budget ex traordinaire. A noter un remarquable dis cours de M. Hymans qui critique vivement la politique du gouvernement en matière financière. Il y a deux grands défauts manque de méthode dans la conception des travaux, manque do rapidité dans l'exécu tion des travaux. L'orateur indiqu-i diffé rents remèdes cette situation dangereuse. M. de Smet de Naeyer répond par un long discours faisant I apologie de sa gestion. M. Beernaert qui l'a interrompu pour lui faire remarquer que c'est avec l'excédent du budget ordinaire que l'on doit payer les dépenses extraordinaires, annonce une ré ponse pour demain. Séance du Vendredi 31 Juillet 1903 Séance du matin. On reprend la discussion générale du budget de l'Industrie et du Travail. Echan ge d'observations diverses, notamment au sujet de la loi sur les pensions de vieillesse dont on demande l'amélioration. Divers membres ont encore sollicité des réformes d intérêt local. Les articles du budget sont adoptés. Séance de l'après-midi. La Chambre prend en considération le renvoi la section centrale d'une proposi tion de loi de M. Bertrand, interdisant aux magistrats de figurer dans les conseils d'ad ministration des sociétés financières. Puis on abo:de la discussion du budget extraor dinaire. Après un discours de M. Woeste répon dant M Hymans et une motion d'ordre de M. Paul Janson qui évoque la récente réunion des députés français et anglais Londres, et propose la Chambre d'émettre le vœu que la conférence internationale qui doit se réunir Vienne poursuive son œu vre avec succès, ofV vote le projet de loi mo difiant la loi sur les pensions de vieillesse. Puis la Chambre adopte par 125 voix con tre 5 et 2 abstentions, l'ensemble du budget de l'Industrie et du Travail. On reprend la discussion du budget extraordinaire. La séauce est suspendue 6 heures. séance du soir. A huit heures et quart la séance est re prise. On reprend la discusion du budget extraordinaire. A .'a fin de la séance M. Helleputte demande le renvoi de la discus sion Mardi. Cette proposition est adoptée. Séance du Mercredi 29 Juillet 1905. On continue la discussion du budget de l'Agriculture et on finit par le voter par 59 voix contre 1 et 4 abstentions. On vote sans discussion un projet de loi ayant pour objet la répression des fraudes commises au moyen de la margarine. On discute le projet de loi sur I stabilité des emplois communaux Tout le monde est d'accorJ pour le voter, mais M. Decoster fait remarquer qu'il eût été désirable que le projet s'étendit également aux employés des bureaux de bienfaisance. Un projet sera, déclare M. de Trooz, présenté par M. Van den Heuvel. Le projet est adopté par 59 voix et 4 abstentions. On discute les projets de loi portant érection de nouvelles commu nes La suite de la discussion est remise demain. Séance du Jeudi 30 Juillet 1905. Le Sénat s'occupe de pétitions, adopte successivement la loi sur les lettres de mer, celles relatives l'érection de nouvelles communes et celles sur les unités électri ques, puis fait l'examen d'un feuillet de na turalisation. Le règlement définitif du budget de 1898- 1899 est approuvé. La séance est levée 4 h. 40. Giuseppe Sarto, patriarche de Veni se, né Riese eu 1835, a été élu Pape. Il porte le nom de Pie X La distribution des prix aux élèves de l'Ecole Moyenne de l'Etat a eu lieu Lundi 3 Août, 10 h.avec le cérémo nial accoutumé. M. Colaert, bourgmestre, président du bureau administratif, présidait, ayant ses côtés M. le représentant Ernest Nolf, MM. Vandenbogaerde, Bouquet, Vanderghote, conseillers communaux,Gorrissen,secrétaire com munal, Camille Beesau, président de la société mutualiste instituée parmi les élèves de l'Ecole,Cloots, inspecteur de l'euseiguemeut primaire, Tyberghein, directeur de l'Ecole communale La LooieBussers, directeur de l'Ecole Moyenne et des membres du person nel enseignant de ces deux écoled aux quels s'était joint M. Edmond Justice, régent pensionné. L'allocution du Directeur a été una nimement approuvée M. Bussers s'est élevé, avec raison, contre la complai sance coupable de certains parents qui tolèrent leurs enfants l'usage du ta bac et nous a montré quels troubles cérébraux et physiques peut conduire cet usage. Puissent tous ceux qui ont la lourde tâche d'élever des enfants, méditer les sages paroles et suivre les excellents conseils de M. Bussers Le chœur L'Etoile du Soir de Jou- ret, exécuté par tous les élèves, a été enlevé la perfection. Nous adressons M. Joseph Wittebroodt, directeur de musique, nos plus chaleureuses fé licitations. A lui aussi toute notre ad miration pour le brio avec lequel ont été exécutés par l'Harmonie des Pom piers les deux morceaux portés au pro gramme Fest-ouverture de Leutner et La Bayadère de Tosca. Depuis long temps il ne nous avait été donné d'as sister, dans une salle, une exécution de la musique des Pompiers. Nous avons emporté de celle de Lundi une impression des plus agréable. Voici quels sont les premiers prix généraux Section préparatoire. Degré inférieur. Ie année. M. WULLUS Oswald. 2e aunée. M DIDIER Robert. Degré moyen. 3e année. M. WULLUS Edgard. 4e année. M. JACQUES Georges. Degré supérieur. 5e année M. FERNAGUT Ferdi nand. 6e année. - M. SERLEZ Prosper M. DEL VAUX Georges, par application de l'art. 55, 2° du règlement). Section moyenne. Ie année d'études. M. SOHIERFer- nand. 2e année d'études. M. GÉRARD Jo seph. 3e année d'études. M. SERLEZ Georges. '1) Un lr prix spécial par application de l'art. 55, 2° du règlement (élèves dou bleurs) est obtenu par M. VERMEU- LEN Victor. Ont obtenu leur diplôme de sortie MM. VERMEULEN Victor, avec le pl us grand fruit SERLEZ Georges, avec grand fruit TASSEEL Jules, avec grand fruit BOUCKAERT Valère, avecfruit. TOUSSAERT Edouard, avec fruit GÉRARD Félix, avec fruit. Le concours entre les établissements d'instruction moyenne en 1902 a donné pour l'Ecole le résultat suivant 1° Partie littéraire. Catégorie C MM. GÉRARD Charles, 2e prix avec 75 points sur 100 ROFFIAEN Floribert, 2e prix avec 75 points sur 100 MAILLARD Charles, obtient 60 points sur 100. 2°. Partie scientifique. Catégorie C MM. MAILLARD Charles, obtient 64 point- sur 100 ROFFIAEN Floribert, obtient 59 points sur 100 GÉRARD Charles, obtient 51 points sur 100. En terminant ce compte-rendu qu'il nous soit permis de féliciter chaleureu sement le corps enseignant de l'Ecole Moyenne et de le remercier bien cor dialement au nom de tous les parents des élèves du dévouement sans bornes qu'il ne cesse d'apporter dans sa gran de et noble tâche. Des entants formés pareille école ne peuvent manquer de se créer un chemin honorable dans la vie. Et quand, parvenus une situation dans laquelle ils trouveront l'aisance et le bonheur, ils regarderont en arrière et se rappelleront les belles années pas sées l'Ecole Moyenne d'Ypres, ils auront bien souvent, nous n'en doutons pas, une pensée de reconnaissance et de gratitude pour leurs anciens profes seurs. Us se feront aussi un devoir de soutenir par tous les moyens l'établis sement où ils ont reçu leur instruction. =xjg^d«k»i L'école moyenne se compose d'une section préparatoire et d'une section moyenne. La section prépiratoire comprend six an nées d études dans lesquelles on enseigne la religion, le flamand, le français, l'écriture, le calcul et le système métrique, l'histoire et'la géographie, des notions de sciences naturelles: et d'hygiène, les éléments de dessin, la gym nastique et le chant. Le llamand et le français sont donc enseï-' gnés de pair dès la première année d'études. Le cours de religion est donné dans toutes les classes par un prêtre et l'éducation mora le des élèves est l'objet de soins particuliers. Pour être admisdanscettesection, aucune con naissance n'est exigée il suffit que l'élève ait six ans accomplis une dispense d'âge peut être accordée dans des cas spéciaux. La section moyenne comprend trois années d'études dans lesquelles on enseigne la reli- (1) Nous adressons M. Georges Seriez nos plus chaleureuses félicitations. Cet élève a ob tenu le premier prix général dans toutes les classes qu'il a suivies h l'Ecole Movenne de notre ville. (N. d. 1. K.)

HISTORISCHE KRANTEN

Le Progrès (1841-1914) | 1903 | | pagina 1